130.000 données personnelles de gendarmes potentiellement hackés sur le web

C’est un couac que le ministère de l’Intérieur aurait sans doute préféré éviter. Il a qualifié cet incident d’ « extrêmement regrettable ».

Un prestataire de service en charge de l’habillement des gendarmes a laissé temporairement accessible en ligne une base de données personnelles de quelque 130 000 gendarmes.

Le site Vetigend touché

Selon une source proche du dossier, le fichier comprenait les noms, dates de naissance ou encore la commune de résidence de ces militaires.

actu17.fr

7 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Le Petit prince

Castaner à dit « extrêmement regrettable' »
Je doute qu’il dise la même chose si c’était son adresse ainsi que celle de toute sa famille

Il ne changera pas…toujours aussi c….

Marchand Jacques

Whhhaaaooouuu, moi, je serais gendarme, je démissionnais immédiatement. Par exemple, un général, dans la l’armée, qui ne sait protéger ses soldats, n’est qu’un mauvais général. Une structure qui ne sait pas protéger les siens, n’est qu’une mauvaise structure.

Kerhervé

😂😂😂😂😂👍👏👏👏👏 La sécurité des pc ne doit pas être une priorité pour le ministère c’est quoi leurs antivirus, norton ?

Soph

🤣🤣🤣

dark pierra

y avez t’il les numéro de série pour savoir ou ils son produit histoire de pourrir l’usine qui construit les fdo