1er mai : la guerre des banderoles aura-t-elle lieu ?

Depuis quelques semaines, des messages apparaissent dans les villes. Les syndicats appellent à garnir encore davantage les fenêtres et balcons pour ce 1er mai. Revue de « littérature sauvage ».

Bien sûr, la banderole n’a rien de nouveau. Les historiens la font même remonter à la Haute Antiquité et aux Assyriens (en passant par les phylactères juifs et les étendards guerriers), manière de souligner – gravement – qu’il n’y a pas là matière à s’amuser. Les sociologues notent, plus modestement, que les gens sont inventifs : dès « que les moyens d’expression traditionnels ne leur permettent pas d’exprimer leurs doléances, ils investissent des canaux parallèles », comme le dit Denis Saint-Amand, professeur de littérature à l’Université de Namur. C’est ce qu’un autre professeur belge, Jacque Dubois, a appelé une « littérature sauvage ».

nouvelobs.com

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Michel Erque
Membre
Michel Erque

RACAILLES JAUNES. Vous pouvez défilé chez vous ,casser et brûler mais ne prenez pas vos femmes et vos enfants pour des CRS ne leurs tapez pas dessus ils ne peuvent pas se défendre.

Will
Membre
Will

T’as beau essayer de cacher la poussière sous le tapis….ça ne tiendra pas deux ans…..
À bientôt Mac gros con……

Pernambucano
Membre
Pernambucano

Confinés mais pas résignés.
Ni oubli, ni pardon

Pernambucano
Membre
Pernambucano

Vieux proverbe plein de sagesse : « il n’y a pas plus de pandémie que de beurre à la cuisine. »
Conclusion : mais tant que nous ne nous serons pas débarrassés des virus internes qui nous gouvernent, nous ne pourrons pas nous débarrasser des autres virus.

Pernambucano
Membre
Pernambucano

On est là, encore là
Même si erque ne veut pas
Nous on est là
Pour l’honneur des travailleurs
Et pour un monde meilleur
Même si macron ne veut pas
Nous on est là

Pernambucano
Membre
Pernambucano

Et macrotte qui se la joue titi qui vendait du muguet sur les grands boulevards. Mais il en peut plus, pourquoi pas l’enfant qui vole des roses blanches pour porter à sa mère. Vivement la fête des grands-mères, il offrira un bouquet à sa vieille, mais qu’il se taise.

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.