Acte 25 : La police ?cart?e. Gendarmerie et Gilets Jaunes marchent c?te ? c?te avec respect.

Samedi 4 mai, pour l’acte 25 des Gilets Jaunes, aucun incident n’a ?t? ? d?plorer. Pas un coup ?chang? du c?t? des manifestants, comme de celui des forces de l’ordre. Pas de projectile, ni de tir de gaz #lacrymog?ne. Les Gilets jaunes ne seraient-ils subitement plus une « foule haineuse » tant d?cri?e depuis plus de 5 mois ? Ou le choix de la seule gendarmerie au d?triment de la police pour encadrer les manifestants en serait-il plut?t ? l’origine ?

Si Christophe Castaner a fait son mea culpa concernant son mensonge sur la vraie fausse attaque de l’h?pital de la Piti? #Salp?tri?re par des manifestants… en r?alit? effray?s par sa police, il n’a pas pour autant compl?tement d?cid? d’arr?ter de mentir. Aujourd’hui, c’est 1460 manifestants qui ont ?t? d?nombr?s ? Paris par son Minist?re de l’int?rieur qui n’en fini donc plus de tenter de d?cr?dibiliser ce mouvement.

Fly Rider, alias Maxime Nicolle, a pris un court live o? l’on distingue plusieurs milliers de personnes. Ces seules images suffisent ? contredire le chiffre officiel, quel que soit celui sur lequel on s’accordera au final.

https://www.facebook.com/maxime.nicolle/videos/10218947548297032

Moi-m?me, ayant particip? ? cette manifestation, j’estime qu’il y avait, selon les moments, au minimum entre 3000 et 5000 personnes sur le cort?ge principal (auxquelles il faut ajouter les centaines suppl?mentaires issues des autres points de rassemblement parisiens). C’est moins que les semaines pr?c?dentes, mais compte tenu de la manifestation du 1er mai ?prouvante, trois jours plus t?t, cela reste une bonne mobilisation apr?s 25 semaines et 3 manifestations en 8 jours.

POLICE DISCR?TE. ABSENCE DE VIOLENCE

Fait assez rare pour le noter : aucune violence, sous quelle que forme que ce soit, n’a ?t? enregistr?e ce samedi. Alors m?me que le ministre de l’int?rieur assurait qu’il ne restait plus qu’une minorit? radicalis?e d’ultras jaunes encore mobilis?e, ce constat est ?tonnant.

Comment cette minorit? radicalis?e et violente a-t-elle fait pour marcher plusieurs heures sans provoquer le moindre heurt ?

Il y a l? quelque chose de contradictoire qui saute aux yeux vis ? vis des actes pass?s. Qu’est-ce qui pourrait ?tre ? l’origine d’un tel regain de calme ?

Une ma?trise parfaite de l’ordre du minist?re de l’int?rieur ?
L’id?e pourrait para?tre s?duisante, mais il a ?t? d?montr? que, qu’importe la m?thodologie employ?e, il y a toujours eu a minima des moments de tension lors des pr?c?dents actes, m?me les moins fournis en terme de manifestants.

Et pourtant, rien ? changer dans la fa?on d’encadrer la manifestation aujourd’hui. On a repris la formule d?j? us?e ? plusieurs reprises, ? savoir un cordon de force de l’ordre en t?te, en queue, et sur les c?t?s du cort?ge.

D?s lors, c’est bien que l’absence de violence vient d’un fait nouveau. Quelque chose de diff?rent qui a permis de trouver un climat serein, calme et bon enfant.

La gendarmerie aujourd’hui assurait seule le contour du cort?ge des gilets jaunes. La police ne se trouvait qu’? chaque intersection de rues o? les gilets jaunes devaient changer de direction, mais elle ne suivait pas la manifestation.

Vous pouvez le remarquer en revoyant ce live de Civicio

https://www.facebook.com/CIvicio18/videos/441356203299745


GILETS JAUNES ET GENDARMES SYMPATHISENT

Le r?sultat fut imm?diat. Les Gendarmes ont avanc? non-casqu?s tout le long des 10kms du parcours, provoquant la sympathie d’une large partie du cort?ge. Cette longue marche a vu de nombreux gilets jaunes et gendarmes discuter et fraterniser, sourires aux l?vres. Jusqu’au bout l’ambiance a ?t? bon enfant et bienveillante entre la Gendarmerie Nationale et les Gilets Jaunes.

Des chants habituels hostiles ? la police ?taient entendus d?s que des unit?s de celle-ci ?taient crois?es, mais ils disparaissaient en m?me temps qu’elles. S’ensuivait alors un nouveau chant d?j? quelque fois entonn? auparavant, mais bien plus repris cette fois-ci que toutes les autres : « Les gendarmes d?testent la police »… et force est de constater que les gendarmes ont continu? ? discuter et ? garder le sourire jusqu’au bout !

Comment ne pas faire un lien entre l’?pisode m?diatique n?gatif pour le pouvoir concernant l’h?pital de la piti? salp?tri?re et l’absence de pr?sence polici?re aujourd’hui ?
Comment ne pas faire un lien entre l’absence de police et l’absence de violence ?

Christophe Castaner, qui annon?ait encore ? la veille du 1er Mai que toutes les manifestations autres que celles des Gilets Jaunes se d?roulaient sans heurts, au contraire de celles de ce mouvement radicalis?, doit maintenant se demander ce qui a tant pu changer en si peu de temps chez les Gilets Jaunes pour arriver ? ce r?sultat diam?tralement oppos? au constat qu’il pouvait tenir il y a encore quelques jours.

O? sont ces hordes de d?g?n?r?s, cette foule haineuse, ces ultras jaunes radicalis?s ?

Du c?t? des Gilets Jaunes, on voit davantage dans l’absence de la police aujourd’hui la raison du retour au pacifisme visc?ral qui les anime. Personne n’a eu peur de prendre des tirs de LBD aujourd’hui, ni m?me de respirer du gaz. Tout comme les gendarmes se savaient sereins sans casque.

Voil? ce qui aurait pu advenir d?s les premiers jours de ce mouvement si le pouvoir avait d?cid? de ne pas retourner ses forces de l’ordre contre sa population. Voil? ?galement le sentiment qui grandit de plus en plus au sein des gilets jaunes concernant la diff?rence nette dans le traitement de l’ordre entre Gendarmerie et Police.

Personnellement, c’est factuellement le deuxi?me rapprochement clair et marqu? auquel j’ai assist? entre Gilets Jaunes et Gendarmerie Nationale ? Paris. Le premier l’avait ?t? lors du rassemblement ? R?publique le 13 avril, lors de l’acte 22. L? aussi la sc?ne avait particuli?rement marqu? les Gilets Jaunes pr?sents, puisque la place, qui ?tait alors int?gralement entour?e de forces de l’ordre, voyait se tenir c?te ? c?te, une unit? de police casqu?e, boucliers sortis, et une unit? de gendarmerie, sans casque et boucliers baiss?s. Tous les gilets jaunes faisant face ? ce cordon avaient alors applaudi la gendarmerie et des discussions avaient l? aussi ?t? entam?es.

Apr?s la condamnation des violences polici?res par le Colonel de Gendarmerie, Micha?l DiMeo, assiste-t-on petit ? petit au refus de ce corps des forces de l’ordre de faire un usage d?mesur? de la force pour le seul bon vouloir de r?pression d’un pouvoir de plus en plus accul? ?

Par Wolf Wagner (facebook.com/journaliste.wolf.wagner).

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
bubu333
Membre

C’est vrai que la Gendarmerie a un c?t? plus humain que la Police qui agit sous pression et dans la violence.Il y a moins de rejet de proc?dure en gendarmerie ou d’interpellations inutiles que dans la police car par la configuration actuelle des gendarmerie elles sont plus sur les territoires et beaucoup mieux int?gr?s dans la cit? dans le village… Lire la suite »

Arnaud Yone
Invité
Arnaud Yone

Tr?s bon article !! Merci

macquerono@yahoo.fr
Membre

Reportage int?ressant, les m?dias dominant li?s au pouvoir occultent volontairement les rapprochement entre force de l’ordre et les manifestants, ils ont peur de ?a car cela ajoute de la l?gitimit? au mouvement.
L’ordre ?tabli n’aime pas le changement.

Patricia Pagano
Membre
Patricia Pagano

????????????????

Pierre Dumeignil
Membre
Pierre Dumeignil

les gendarmes vivent en communaut? et en famille pour la plupart ! et ce sont surtout des militaires a qui ont a appris la fraternit?, pas comme la plupart des policiers qui sont la pour servir l’etat aveuglement

Carole Jouent
Membre
Carole Jouent

Bravo

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.