Affaire étouffée : Un gendarme renverse 4 gilets jaunes et prend la fuite

C’était il y a 4 mois. Le 16 février dernier, 4 gilets jaunes avaient été renversés par un automobiliste lors d’une manifestation. Le chauffeur avait pris la fuite avant de se rendre à la police et d’être placé en gade à vue. Selon nos informations, cet homme serait un gendarme mobile.

Le 16 février dernier, la mobilisation des gilets jaunes est encore forte. A Rouen, un automobiliste se retrouve bloqué par le cortège et décide de forcer le passage, renversant 4 manifestants.

Il prend la fuite et finit par se rendre à la police. Il est alors placé en garde à vue. Quatre mois après, l’enquête est en cours », indique le procureur de la République de Rouen, sans plus de précisions.

Mais selon nos sources – deux le confirment – ce chauffeur serait un gendarme mobile de l’agglomération de Rouen.  Sa direction n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations.

Source : francebleu.fr


L’affaire avait fait grand bruit, après l’acte XIV des Gilets jaunes à Rouen (Seine-Maritime) : un automobiliste avait percuté quatre manifestants, en blessant un sérieusement. France Bleu Haute-Normandie a révélé, vendredi 21 juin 2019, que le conducteur est un gendarme. Selon nos informations, il est basé à Mont-Saint-Aignan, à un poste administratif à cause d’un handicap lourd. L’enquête s’oriente vers des poursuites pour « blessures involontaires », ce que devra déterminer le parquet de Rouen. Le procureur de la République, Pascal Prache, confirme que « l’enquête est en voie d’achèvement ».

Des faits similaires au même moment

« Contrairement à ce que dit France Bleu, il y a eu quatre plaintes », corrige notre source. L’un d’eux, celui qui a été le plus sérieusement touché car « percuté de plein fouet », est défendu par Me Chloé Chalot. Après les faits, il avait subi une batterie d’examens lourds, en raison d’un traumatisme crânien. Quatre mois plus tard, il subit toujours les conséquences des faits : « Il a dû refuser des mission d’intérim car son état de santé s’est dégradé. »

Lors de son audition, il avait dit « comprendre » la peur ressentie par l’automobiliste. Le même jour, quasiment au même moment mais à un autre endroit, un autre automobiliste avait été pris à partie par un autre groupe de manifestants. « Il se rendait au CHU pour une crise d’asthme, il a été bloqué, s’est énervé, on lui a jeté une canette au visage, il a accéléré. Là, pas de blessés, car « il n’y avait rien en face ».

Source : Actu.fr

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Couvillers
Invité
Couvillers

Ben voyons ce serait un gj qui aurait renversé 4 gendarmes il y a longtemps qu il serait en prison ! Justice de merde !

mpe03
Membre
mpe03

Comment ce fait t’il que nous l’apprenons que maintenant ! Et comment vont les 4 personnes renversées ? Merci

José Gillet
Membre
José Gillet

La voiture du flic est une arme par destination,y a pas à tortiller du cul.Délit de fuite mais là il va dire qu’il a pris peur pour sa « sécurité » Tentative d’homicide parce que je regrettes mais quand on roule sur quelqu’un c’est pas un accident surtout pour se sauver.

Michelle17
Invité
Michelle17

Que font les journalistes?????
Cet article devrait faire le tour des réseaux sociaux.
A t-on des nouvelles de MONTPELLIER ?

Philippe Martin
Membre
Philippe Martin

C’est clair on les encourage à être violents. De plus un militaire se doit d’être exemplaire, la gravité des faits aurait normalement dû mener à une sanction sévère. Une preuve de plus que ce gouvernement et sa justice sont prêts à tout et n’ont absolument plus aucun respect pour l’honnête citoyen. Honte à eux

Guy Mayer
Membre
Guy Mayer

Quelle honte personne ne dit rien pour étouffer l’affaire plus aucune justice en France

Vercors
Invité
Vercors

《 Rouen: le chauffeur qui avait renversé 4 gilets jaunes est un gendarme 》
21/06/2019 à 18h32
https://www.bfmtv.com/police-justice/

Anthony Clavier
Membre
Anthony Clavier

Et le délit de fuite. Gendarme ou pas, il a percuté et c’est barré. C’est un délit de fuite. Donc condamnation pour blessures et délit de fuite.

Maoboy6613
Membre
Maoboy6613

Effectivement je le vois très souvent sortir de la gendarmerie mobile car j’hab Juste à côté. Quand je le vois tout sourire en sortant j’ai juste envie d’aller lui dire que c’est un fou, mais avec la justice de macron je risque d’aller en prison car pour eux le traiter de fou c’est plus grave que de foncer dans 4… Lire la suite »

bernard83
Membre
bernard83

C’edt Lamentable 😤😡😡😡😡