Castaner: Les Fran?ais veulent l’arr?t de ce mouvement

French Interior Minister Christophe Castaner departs after the weekly cabinet meeting at The Elysee Palace in Paris on February 20, 2019. / AFP / LUDOVIC MARIN

? deux jours d’un nouveau samedi de manifestations des Gilets jaunes, le ministre de l’Int?rieur a affirm? ce mercredi que les Fran?ais souhaitaient un «?arr?t?» du mouvement. Christophe Castaner a ?galement d?nonc? des violences «?syst?matiques?».

Le ministre de l’Int?rieur Christophe Castaner a affirm? mercredi que les Fran?ais voulaient l’«?arr?t?» du mouvement social des Gilets jaunes et de ses «?violences?», quelques jours avant un appel ? manifester pour le seizi?me samedi cons?cutif.

«?Les Fran?ais souhaitent l’arr?t de ces violences, de ce mouvement?» et «?que chacun puisse retrouver langue, c’est-?-dire se parler?», a affirm? Christophe Castaner en marge de sa visite au Salon de l’Agriculture ? Paris. «?La d?mocratie, c’est accepter de se parler, c’est pas contester pour contester?», a-t-il insist?.

Selon un sondage Odoxa diffus? lundi, une majorit? de Fran?ais (55?%) souhaitent que le mouvement des Gilets jaunes s’arr?te. Le 23 janvier, une courte majorit? des personnes interrog?es voulaient la poursuite du mouvement, alors qu’ils ?taient les deux-tiers ? le pl?bisciter au d?but de la contestation mi-novembre.

«?Moins que la moiti? du stade de France?»

Selon Christophe Castaner, «?il reste 40?000 manifestants qui, chaque samedi, de fa?on ritualis?e, viennent manifester?», soit «?un peu moins que la moiti? du stade de France qui ?tait r?uni pour un match de rugby samedi apr?s-midi […]. Et pourtant, syst?matiquement, il y a de la violence?», que ce soit «?? Montpellier, ? Clermont-Ferrand, Bordeaux ou r?guli?rement aussi ? Paris?».

Donc, «?la question qui se pose, pour les Gilets jaunes, c’est de savoir au fond, comment ils peuvent sortir de la manifestation???», a-t-il jug?.

Le ministre, au diapason des propos du pr?sident Macron qui s’est ?lev? mardi contre «?la d?mocratie de l’?meute?», a estim? que la d?mocratie «?se fait dans le d?bat, elle se fait dans l’?lection?».

«?Spectateurs?» ou «?complices?» des violences

«?Il y a des ?lections europ?ennes dans quelques semaines, c’est dans ce cadre-l? qu’on doit d?battre […]. Leur combat, politique, social, sur des revendications qu’ils ont port?es, sur des revendications en mati?re de bon usage de la d?mocratie, a port? ses fruits?: un engagement de plus de 10 milliards d’euros port?s par le gouvernement, le grand d?bat national et des choses ? inventer pour la suite?», a-t-il argu?.

Les Gilets jaunes «?peuvent participer ? ce d?bat-l?, plut?t que de vouloir assister soit en spectateurs, soit en complices, ? des violences qui peuvent se produire chaque semaine dans nos rues?», a-t-il ajout?.

Source : Ouest-France