« Dans quelle France on vit »: la détresse de ces policiers face aux violences dans les manifs

Sur RMC Story, les policiers témoignent d’un sujet brûlant: les violences dont ils sont victimes dans les manifestations depuis le début du mouvement des gilets jaunes fin 2018.

“On se prend des pierres par nos voisins, par certains membres de notre famille même!” Les membres de la Brigade spécialisée de terrain (BST) de Toulon se sont confié à Anne Nivat dans son nouveau numéro de “Dans quelle France on vit”, diffusé ce mercredi 29 janvier sur RMC Story (20h55).

huffingtonpost.fr

51 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Pernambucano

et bien, ce n’est pas compliqué, si vous ne voulez pas vous battre contre la population, vos voisins, vos familles, posez vos casques et vos matraques au lieu de pleurnicher.

Muriel

Non de qui se moque t on ????
Ces ordures nous gaze matraque mutile insulte pousse avec leurs camions
Et ils veulent qu on les prennent en pitié vous n êtes que des collabos 🤮🤮🤮🤮

yann

Il sont entrain de protéger un gouvernement qui détruit tout ce que représentait la république française, république démocratique sociale et laïque, une république créé par le peuple et pour le peuple, la république des droits de l’homme, et nous devrions les plaindre. La police nationale est une milice créé en 41 par pétain, pour rafler les juifs, les communistes et… Lire la suite »

Marie Laure

Je n ai plus du tout confiance en ces FDO, ils tabassent, insultent tout le monde sans distinction aucune. Je prie le bon dieu tous les jours pour ne pas avoir à faire à eux pour quelques raisons que se soit. Je les 🤢🤮🤮🤮🤮🤮

Jctoto

Les pauvres j en ai la larmichette qui m arrive au coin de l œil ……qu il ce posent les bonnes questions .

Freak

Dans ce contexte, Emmanuel Macron a enjoint le 14 janvier Christophe Castaner à faire rapidement des “propositions pour améliorer la déontologie” des forces de l’ordre accusées de violences.
Où en est on de ces mesures au delà de déclarations aussi creuses que médiatiques ?

stephane chapman

Habitant près d’un lycée parisien dans le 9°, je croise le matin un groupe de lycéens très en colère d’environ 14-15 ans. Exaltée, une fille me dit que des policiers ont plaqué un de leurs camarades à terre violemment, l’ont mené ensuite en garde à vue dans une voiture et les renforts sont arrivés en masse devant faire face à… Lire la suite »

Marchand Jacques

14 mois pour s’en rendre compte. Un exploit. 😀 😀 😀

Estager56

Personne ne vous adressera la parole vous êtes bien entre vous en caserne

Estager56

D ailleurs beaucoup en famille parle de quitter les CRS