Dis-moi comment tu consommes et je te dirai si tu portes un Gilet jaune

Dans une note de la Fondation Jean-Jaurès, le politologue Jérôme Fourquet analyse la « démoyennisation » de la société française depuis trente ans. Salaires en berne, hausse de la fiscalité et des dépenses contraintes, cherté des biens à la mode… Toute une partie du bas de la classe moyenne décroche et s’invente un nouveau mode de vie pour résister au déclassement.

Dis-moi comment tu consommes et je te dirai si tu portes un Gilet jaune. Dans une note éclairante intitulée L’adieu à la grande classe moyenne : la crise des gilets jaunes, symptôme de la « démoyennisation », Jérôme Fourquet analyse en profondeur les lignes fractures qui opposent la France des ronds-points à celle des grandes métropoles hyperconnectée.

Cette même France qui constitue, depuis les Trente glorieuses, le « bas » de la classe moyenne, qui travaille et qui consomme, s’éloigne chaque année un peu plus du grand corps central de la société. Jusqu’à la scission ? « On peut considérer la crise des Gilets jaunes comme le premier symptôme politique de la fin de cette moyennisation, phénomène qui va s’amplifier à l’avenir », affirme le directeur Opinions de l’ Ifop

GJ Mag est une revue de presse sourcée, lire en intégralité sur lcp.fr

Notez cette info


Restez informé avec notre application gratuite !

Commenter cette info

avatar
Photos et Images
 
 
 
Audio et Videos
 
 
 
Autres Fichiers
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de