Dordogne : deux agents d’Enedis en garde à vue après la coupure d’électricité dans une entreprise Seveso

Deux salariés d’Enedis ont passé près de six heures en garde à vue ce mercredi matin à la gendarmerie de Neuvic, soupçonnés d’avoir participé à la coupure d’électricité à l’entreprise Interspray de Neuvic.

Les deux agents sont sortis de la gendarmerie vers 13h50, sous les applaudissements des manifestants.L de Neuvic. Deux agents Enédis adhérents de la CGT ont été entendus suite à la coupure d’électricité vendredi 10 janvier à l’entreprise Interspray de Neuvic. Ils ont été interpellés ce mercredi matin tôt à leur domicile.

francebleu.fr

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Festival
Invité
Festival

À 13h54 2 types d’Enedis en garde à vue pour leur action de coupure d’électricité d’une usine classée Seveso : très bien car mise en danger de la vie d’autrui vu le type d’usine (demandez aux habitants de Rouen…). La CGT est à rebaptiser CGF : Confédération Générale des Fascistes. Vous l’avez-vu témoigner le boulanger qui ne peut pas bosser… Lire la suite »

Bruno Larrayadieu
Membre
Bruno Larrayadieu

Il faut continuer ces actions(anonyme pour ne pas vous retrouver devant les tribunaux) tant que macron ne lache pas.le seul responsable de ce pourrissement,c’est lui!

Alaclairefontaine
Membre
Alaclairefontaine

😂😂😂🖕🏻

Loustic
Invité
Loustic

Rien à y redire. De l’inconscience pure. Ils n’ont aucune idée des risques qu’ils ont faits peser sur la population locale.

JOCELYN
Membre
JOCELYN

Bravo

Will
Membre

La plus puissante centrale nucléaire, à l’arrêt….👏👏👏

CA VA FAIRE TOUT NOIR 🤭

Gepostet von Yann Limousin am Mittwoch, 22. Januar 2020

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.