G7: un couple en garde à vue va passer en comparution immédiate 

«On les soupçonnait d’être les auteurs de plusieurs dégradations avec des tags anti-G7, pro-gilets jaunes, pro-black blocs, etc.», a indiqué à l’AFP le procureur de la République de Dax Jean-Luc Puyo. La femme, originaire des Landes et âgée de 37 ans, ainsi que son compagnon, âgé de 22 ans, ont été interpellés très tôt jeudi matin à leur domicile à Saint-Paul-lès-Dax et placés en garde à vue. Ils devraient être déférés vendredi matin.

Lors de la perquisition, des bombes de peinture, des gants, des masques pour se protéger des gaz lacymogènes ou encore des projectiles ont été retrouvés.

Dans la nuit du 16 au 17 août, ils sont soupçonnés d’avoir effectué un périple de Dax jusque vers Capbreton.

Ils auraient dégradé trois radars, inscrit des propos pro-gilet jaunes, black blocs et anti G7 sur des ponts et un tunnel. Des banderoles ont également été déployées sur des ponts, notamment au dessus de l’A63, portant l’inscription: «GJ + BB = ACAB» (gilets jaunes + black blocs = ACAB«, ce qui signifie «All Cops Are Bastards)».

lefigaro.fr

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Beurk
Invité
Beurk

Purée vont vite parcontre dans les cités personne pour arrêter trfican à parution immédiate

Lolo
Invité
Lolo
AntiCons
Invité
AntiCons

Pas grave…en taule les casseurs

I am GJ
Invité
I am GJ

aux chiottes les anarchos ACAB incapables : c’est pas notre but de mettre à feu le pays !

Trouvez-vous un autre pays à cramer bande de punks à chiens ! Parasites ! Pire que des ROM… > GJ – BB = FRANCE !

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.