Gilets jaunes bless?s ? Toulouse : pourquoi les assurances et mutuelles refusent de rembourser leurs frais de sant?

Pour payer leurs frais de sant?, cons?cutifs aux blessures qu’ils ont subies lors des manifestations, des Gilets jaunes mettent en ligne des cagnottes. Car leurs assurances et leurs compl?mentaires sant? refusent de les indemniser. Voici pourquoi.

M?choire fractur?e, oeil perdu, traumatisme cr?nien… A Toulouse, plusieurs dizaines de Gilets jaunes ont ?t? bless?s depuis le d?but des manifestations et certains ont d’ailleurs port? plainte ce lundi. Pour beaucoup d’entre eux, c’est la double peine quand vient l’heure de se faire rembourser les soins. Souvent, les assurances et les compl?mentaires sant? refusent de couvrir les frais de sant? au pr?texte que  » les sinistres r?sultent de mouvements populaires et d’?meutes ».

Lorsque Yann a demand? la prise en charge de ses frais chez le dentiste, sa mutuelle a ?t? cat?gorique :  » On m’a expliqu? que je n’y aurais pas droit car je participais ? une manifestation non d?clar?e », s’?tonne encore ce Gilet jaune bless? le 19 janvier. Ce jour-l?, alors que ce serveur de 39 ans rentre du travail et rejoint la manifestation nocturne, il explique  » avoir ?t? matraqu?, tabass? au sol puis gaz? par les forces de l’ordre' », place de l’Occitane. Yann a la m?choire fractur?e, onze dents cass?es et plusieurs contusions. Un m?decin l?giste lui prescrit 15 jours d’ITT.

Quand le dentiste lui a fait un devis pour remplacer ses dents, c’est la douche froide : 13 000 euros.  » Je n’ai pas les moyens, j’ai avanc? 900 euros et pour le reste j’ai lanc? une cagnotte gr?ce ? laquelle j’ai r?colt? 1 500 euros ». Le reste de la somme, Yann ne sait pas encore tr?s bien comment il va pouvoir le financer. Surtout qu’il a  » deux enfants ? nourrir » et que son salaire a ?t? amput? de moiti?, vu qu’il est toujours en arr?t maladie.

700 euros de frais m?dicaux

Une cagnotte pour payer les soins de son fils, ce sera peut-?tre l’ultime recours de la maman d’Arthur, ce jeune int?rimaire qui a perdu un oeil le 29 d?cembre ? Toulouse alors qu’il manifestait dans le cort?ge des Gilets jaunes. Le jeune homme a rapidement mis en cause un tir de LBD des forces de l’ordre. Son dossier est en attente au service juridique de la mutuelle. Sa m?re croise les doigts, m?me si elle a vu dans son contrat que  » les sinistres r?sultant d’?meutes » n’?taient pas pris en compte. La cagnotte mise en ligne sur Leetchi a r?colt? plus de 2 700 €. Pour Arthur les frais m?dicaux engag?s ont ?t? cons?quents : hospitalisation pour amputer son oeil, une s?rie de soins ? domicile et bient?t de la r??ducation.   » Je n’ai pas chiffr? les frais m?dicaux, j’ai trop peur, mais quoiqu’il en soit, on se d?brouillera », assure-t-elle.

Il y en a une autre qui doit bien se d?brouiller aussi. C’est Manon, 25 ans. La jeune vendeuse originaire du Lot-et-Garonne  a ?t? bless?e le 19 janvier par des coups de boucliers dans la t?te.  » J’ai voulu prot?ger ma cousine d’un tabassage des forces de l’ordre « , raconte-t-elle.

Son oreille interne a ?t? endommag?e, elle souffre d’une alt?ration de la vision et de vertiges. Pendant plus d’un mois, Manon a encha?n? les rendez-vous chez l’osth?opathe, l’ophtalmo, l’orthoptiste… en avan?ant les frais ? chaque rendez-vous.  » Je suis arriv?e sur Toulouse il y a un mois, l’installation dans mon appartement m’a co?t?e 1 500 € et j’ai du avancer 700 euros de frais m?dicaux », explique-t-elle. Manon n’a pas encore ?t? rembours?e mais ce ne serait qu’une question de temps. Heureusement, elle est toujours en p?riode d’essai dans son entreprise et en a marre  » de manger des sandwiches depuis plus d’un mois ».

De leurs c?t?s, les assurances et les compl?mentaires sant? font valoir la notion d’ill?galit?. Dans les clauses des contrats, qui dit manifestation populaire, dit mouvement non-d?clar? donc interdit. Quelques assureurs disposent n?anmoins de fonds de garantie interne pour indemniser des cas particuliers.