Gilets jaunes : la plainte d’une Amiénoise matraquée à Paris classée sans suite par le parquet

Arrivée d’Amiens à Paris pour manifester, une Gilet jaune amiénoise avait été frappée dans la nuque par un CRS le 20 avril 2019. Elle avait porté plainte contre X mais le parquet de Paris a décidé de classer sans suite la procédure, étant donné la violence de certains manifestants.

Mélanie Ngoye-Gaham n’ira pas en justice. Fin décembre, le tribunal de grande instance de Paris a décidé de classer sans suite la procédure judiciaire engagée par la Gilet jaune, frappée par un CRS alors qu’elle participait à une manifestation à Paris le 20 avril 2019 lors de l' »acte XXIII« . Selon le parquet de Paris, trop peu d’éléments sont à charge contre le policier responsable du coup.

france3-regions.francetvinfo.fr

14 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Cathy

Une justice en France ,allez laisser moi rire !!!SEULEMENT POUR SES CAPITALISTES DU GOUVERNEMENT !!!!!!!!!!

Bachon

Le parquet de paris est a la solde du gouvernement il n’y a rien à attendre de juste de leurs parts. Ils ne cessent de protéger les politiciens dans differentes affaires et les policiers encore plus, le gouvernement ayant besoin que ses milices de répression restent présente sur le terrain pour les servirs.

Marchand Jacques

Ca fit bien longtemps que la justice est politisée et qu’elle ne joue plus son rôle. 🙁

Pascal

Une justice à deux vitesses

Herosine

La justice dans l’injustice cest pas nouveau.
Y’a un temps qui trempe et l’autre qui détrempe.

Will

Ça ne serait pas la justice de la bourgeoisie qui oeuvre pour protéger sa caste….???

gerard bougain

Sage décision

ESKENAZI

Vous croyez pas qu’une magistrat a pris une balle de LBD dans la tête pour rien !!! Qui a des nouvelles de cette enquête ??? Maintenant on sait a qui profite le crime…..

GONÇALVES -Viana liliane

Hé ont appel cela une justice .quel honte

desiderium

https://twitter.com/Nantes_Revoltee/status/1214162942138232832?s=20
Voici le lien qui montre les faits.
Honte à la justice