Gilets jaunes : les 9 points communs avec les altermondialistes

The Act 15 of the Yellow Vest movemement attracted more than ten thousands people in the streets of Toulouse. For the 15th satruday in a row, Yellow Vest demonstrated against French President Macron and his governement, they demand the RIC (which stands for Citizens Initiated Referendum). Some skimirmishes with riot police took place after 17pm. The Yellow Jackets movement begun on November 17th by a protest against the rise of taxes on oil products. The rise of taxes was the detonator of their wrath against French President Macron and his governement and their demand of his resignation.Toulouse. France. February 23th 2019. (Photo by Alain Pitton/NurPhoto)

Dans les deux cas, il y a d’abord eu un immense effet de surprise.

Un peu plus de trois mois apr?s ses d?buts, le mouvement des gilets jaunes a d?j? fait l’objet d’un grand nombre d’analyses, qui ont notamment essay? de le comparer ? des mouvements sociaux quelque peu ?quivalents en France ou ? l’?tranger, comme le mouvement des fourches en Italie en 2012-2013.

Mais il y a aussi un autre mouvement qui, par beaucoup d’aspects, peut faire penser aux . C’est le mouvement . A premi?re vue, les diff?rences entre les deux sont pourtant tr?s nombreuses: le mouvement des gilets jaunes se d?veloppe ? une ?chelle nationale et le mouvement altermondialiste ? une ?chelle internationale. Le premier r?unit des citoyens et le second des citoyens, mais aussi et surtout des associations, des ONG et des syndicats. Les critiques et les revendications qu’ils v?hiculent sont diff?rentes, tout comme les contextes dans lesquels ils ?mergent et se d?veloppent ou les cat?gories sociales qui y participent. N?anmoins, il est aussi ?tonnant de voir ? quel point ces deux mouvements partagent de nombreux traits communs.

En premier lieu, dans les deux cas, il y a eu un immense effet de surprise. Ces mouvements ?mergent un peu contre toute attente: lors du sommet de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ? Seattle en novembre-d?cembre 1999 alors que la situation ?conomique mondiale est au beau fixe, et le 17 novembre 2018, alors que la pr?sidence Macron semblait avoir un « boulevard » devant elle apr?s avoir r?ussi ? franchir des test jug?s pourtant jusqu’alors difficilement franchissables, comme la r?forme du , celle de la ou encore l’?vacuation de la . Personne n’a vraiment vu venir ces mouvements sociaux qui ont ?t? organis?s et/ou initi?s tous les deux via internet: des sites internet pour le mouvement altermondialiste n? ? Seattle, des p?titions sur Facebook pour les gilets jaunes.

  • Ensuite, pour les altermondialistes comme pour les gilets jaunes, les mobilisations initiales ont ?t? massives et ont largement pris de court les autorit?s publiques et les forces de l’ordre. A Seattle, la municipalit? totalement d?bord?e d?cide d’instaurer un couvre-feu, et ce pour la premi?re fois aux Etats-Unis depuis les manifestations contre la guerre du Vietnam dans les ann?es 1960. En France, face aux gilets jaunes, les autorit?s vont m?me jusqu’? d?ployer des v?hicules blind?s dans Paris lors des premiers « actes » et certains envisageaient un retour de l’?tat d’urgence.
  • L’?l?ment d?clencheur a ?t? dans les deux cas un grand refus: celui du lancement d’un nouveau cycle de n?gociations commerciales dit du « Mill?naire » et d’une hausse de la taxe sur les carburants. Ces refus, qui ont servi initialement de points de convergence de r?criminations et de col?res diverses, se sont progressivement ?largis ? une d?nonciation du « syst?me » et des ?lites incarn?s par la « mondialisation lib?rale » et par Emmanuel Macron. Le mouvement altermondialiste comme le mouvement des gilets jaunes ont ainsi permis d’agr?ger les diff?rentes formes de ressentiments qui, aux yeux de certaines populations, se sont accumul?s des ann?es durant ? propos de l’?volution ?conomique, sociale, politique et culturelle qu’elles jugent pr?judiciables ? leurs int?r?ts mat?riels et ? leurs valeurs. C’est d’une certaine mani?re le r?veil des « perdants » de ces p?riodes qui estiment que l’histoire ne va plus dans leur sens. Ces mouvements se pr?sentent d’ailleurs comme les « porte-parole » v?ritables des peuples ou du peuple face aux puissants et aux ultrariches.
  • Les modes op?ratoires de ces deux mouvements sont aussi assez in?dits et se traduisent par des blocages: de sommets officiels pour les altermondialistes (avec l’organisation parall?le de contre-sommets), de ronds-points ou de p?ages d’autoroutes pour les gilets jaunes (avec l’organisation de manifestations tous les samedis). On retrouve par cons?quent les altermondialistes ? partir de 1999 lors de chaque sommet international ou europ?en et les gilets jaunes ? partir de mi-novembre 2018 samedi apr?s samedi avec pour l’un comme pour l’autre une importante couverture m?diatique.
  • Ils se caract?risent tout autant par deux obsessions: une volont? d’autonomie par rapport aux organisations politiques classiques avec un refus farouche de se transformer en un mouvement politique, mais aussi par une volont? d’horizontalit? avec un refus de voir ?merger des leaders ou des porte-parole ou de se structurer. Rappelons qu’en 2004, une tentative de liste 100% altermondialiste pour les Europ?ennes a vite fait long feu en raison de l’opposition que celle-ci avait g?n?r? aux yeux des altermondialistes. Le mouvement altermondialiste Attac s’est lui-m?me d?chir? en 2005-2006 sur la question de sa transformation ?ventuelle en parti politique. Son pr?sident d’alors, Jacques Nikonoff, partisan d’une telle transformation, avait ?t? conduit ? quitter la direction de l’association. Il a d’ailleurs fond? par la suite un parti politique, le Parti de la d?mondialisation.
  • Ces mouvements ont initialement b?n?fici? d’un soutien d’une partie de l’opinion publique qui se reconna?t dans les pr?occupations qu’ils expriment, d’un vif int?r?t de la part de m?dias, mais aussi de chercheurs.
  • Mais dans les deux cas, les mobilisations sont ?maill?es de violences de la part d’?l?ments radicaux en leur sein ou bien de groupes ultras « infiltr?s » avec moult pol?miques sur les violences polici?res et avec des « martyrs » –bless?s et m?me un militant tu? ? G?nes en 2001 pour les altermondialistes, bless?s graves, notamment ?borgn?s, du c?t? des gilets jaunes. Ces mouvements sont aussi rapidement accus?s de d?rapages antis?mites.
  • Enfin, ces mouvements ont cherch? ? un moment donn? ? organiser leurs propres manifestations avec le Forum social mondial (FSM) ? partir de 2001 pour les altermondialistes et l' »Assembl?e des assembl?es », moins connue, ? partir de janvier 2019 pour les gilets jaunes.
  • Or, semble-t-il, pour l’un comme pour l’autre, on peut remarquer que ce qui a fait le succ?s de ces mouvements au d?but –effet de surprise, alliance de la masse, de la violence et du soutien du public, importante m?diatisation, etc.– s’est progressivement retourn? contre lui. Sommet apr?s sommet, samedi apr?s samedi, l’effet surprise et le mode op?ratoire in?dit ont laiss? place ? une forme de lassitude de la part des m?dias, de l’opinion publique et m?me d’une partie des manifestants eux-m?mes. Le soutien de l’opinion finit par s’?roder. L’espoir initial de voir les choses changer sur la base de revendications per?ues comme l?gitimes s’?vanouit progressivement. On tend alors ? leur reprocher de n’?tre que dans une opposition syst?matique et une surench?re perp?tuelle sans ?mettre de propositions jug?es cr?dibles. Cela renvoie, par exemple, au d?bat antimondialisation/altermondialiste de l’?poque. On leur reproche ?galement leur radicalisation, les violences syst?matiquement commises lors des mobilisations, et on parle aussi rapidement d’essoufflement ? leur propos.

Il est bien ?videmment trop t?t pour imaginer comment le mouvement des gilets jaunes pourrait ?voluer. N?anmoins, le « pr?c?dent » altermondialiste permet de tirer quelques enseignements int?ressants. (1) La non structuration du mouvement, son refus absolu de faire de la politique et ses divisions internes lui ont sans doute ?t? pr?judiciables. (2) Une fois que le mouvement est sorti de l’?cran radar des principaux m?dias g?n?ralistes, il est tr?s difficile pour lui de retrouver une visibilit?. (3) Malgr? tout, si les mouvements altermondialistes n’int?ressent plus grand monde, leur influence sur les perceptions et les d?bats n’en restent pas moins palpables. Est-ce aussi ce qui attend les gilets jaunes?

Source : BLOG – Gilets jaunes : les 9 points communs avec les altermondialistes

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone