La démocratie porte t’elle un gilet jaune ?

Et si le mouvement des Gilets jaunes s’inscrivait dans un mouvement historique plus large, qui pourrait déboucher sur un nouveau régime politique vraiment démocratique ? Si cette question vous intéresse, lisez le dernier livre de Matthieu Niango : Les gilets jaunes dans l’histoire.

Ce n’est pas la première fois que Matthieu Niango écrit sur la démocratie. En 2017, il publiait un excellent essai, La démocratie sans maîtres (éditions Robert Laffont), que j’avais commenté alors dans ce blog. Il récidive avec un nouveau texte, Les gilets jaunes dans l’histoire, paru il y a quelques jours aux éditions Kimé. Plus explicitement que le précédent, peut-être, ce livre a un caractère conceptuel, puisqu’il revendique la filiation de trois grands philosophes de l’histoire : Kant, Hegel et Marx (auquel il adjoint le plus récent Fukuyama). Qu’on se rassure, pourtant : Les gilets jaunes dans l’histoireest un texte tout à fait lisible. Il est écrit sans jargon, et les distinctions conceptuelles sont toujours expliquées dans un langage simple, très abordable pour le commun des lecteurs et des lectrices. Et si certaines idées sont abstraites, elles sont toujours illustrées par des exemples très concrets ou des images savoureuses – telle cette comparaison entre nos gouvernants et un improbable coiffeur qui « décide pour nous de ce que doit être la bonne coupe de cheveux, se moque entièrement de nos protestations, et renchérit d’explications si nous ne sommes pas d’accord ». J’ai dit que Les gilets jaunesdans l’histoire est très lisible. En réalité, ma litote frise l’insulte : ce texte, bien plus que « lisible », est très agréable à lire tant il est bien écrit.

https://blogs.mediapart.fr/j-grau/blog/280220/la-democratie-porte-t-elle-un-gilet-jaune

114 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Stéphane Roncaglia

Notre constitution est trop archaïque, elle doit évoluer. Mieux qu’une révolution, le RIC c’est une évolution, une modernisation de notre constitution, 😍. Un projet commun qui se base sur la connaissance, nous rendant tous plus responsable pour l’avenir 😉 Pour moi notre société de consommation à détruit peu à peu toutes nos valeurs. Nos dirigeants nous ont volé notre pouvoir,… Lire la suite »

Bruno Larrayadieu

Toujours la!

lazote

le mouvement des GJ a fait que les gens se sont informés et se sont rendus compte du machiavélisme de notre système et cela n’en plaisent un certain c’est une réalité…. et puisque vous avez besoin d’étiquettes et des petites cases pour vous rassurer… et bien je ne suis pas GJ mais je leur dit merci merci car je suis… Lire la suite »

Sdvda

La démocratie est acquise par le peuple, des gens sont morts pour ça, la démocratie n, à pas besoin de gilets jaunes sauf qu, aujourd’hui elle est maltraitée par des gens sans scrupules, avides de pouvoirs et d, argent. L, argent ne doit pas donner le pouvoir il doit contribuer au bien-être de chaqu, un d, entre nous dans le… Lire la suite »

Vercors

Je pense que GJMag n’est pas représentatif en terme de démocratie, quant aux commentaires. Quelques haineux grossiers ne représentent pas la majorité heureusement.
DEMOCRATIE  » Forme de gouvernement dans laquelle la souveraineté appartient au peuple ; État ainsi gouverné. »
Au sens originel, le mouvement GJ est un exemple de lutte pour la démocratie, d’où ce titre.
✌💛👍👏

Festival

Tiens, on ne voit plus beaucoup notre âne baté « Moi aussi je veux jouer ». Un petit signalement lui aurait-il fait fermer sa grande bouche racontant tout et son contraire… Ooohh le pauvre. À moins qu’il ne revienne bientôt… Attendons 😀

AGJAL

et apres ? Avez vous un programme, des idées, des motivations ou etes-vous seulement des « suceurs de subventions » en manquent par les temps qui courent ? Vous irez voter extrêmes avec cette phrase, « on a pas essayé, donc ça ne peut pas être pire » Vous serez les cocus de 2022 Comme certains anglais qui ont votés Brexit et qui vont… Lire la suite »

Marchand Jacques

Le premier devoir démocratique des Gilets Jaunes, sans gilets (jaunes), serait de reconnaître qu’ Emmanuel Macron est bel et bien le fils spirituel et politique de François Hollande, de gauche. 😉

Ce que François Hollande écrivait. :

José

Le mouvement des gilets jaunes a une pente naturelle vers le fascisme. Intolérance, homophobie, refus du dialogue, racisme, volonté de s’imposer par la force. Tous les ingrédients sont là.