« Le gouvernement nous a déclaré la guerre » : des gilets jaunes racontent leurs 600 jours de mobilisation

En Lorraine, ancienne région minière, région industrielle où les entreprises ferment les unes après les autres, des Gilets jaunes se sont mobilisés dès le 17 novembre 2018. Et ils sont restés, sur les ronds-points, dans les cabanes. Le livre Le rond-point de Saint-Avold. Nous, Gilets jaunes, nos 600 premiers jours, publié aux éditions Syllepse, retrace cette mobilisation, en textes et en photos, à travers les voix de ceux qui l’ont vécue. Fait de de photos et de souvenirs rassemblés, le livre a été écrit à une centaine de mains. C’est le « nous » qui s’y exprime. Extraits.

« Le rond-point de Saint-Avold, c’est nous, les écrivains en herbe. C’est notre histoire que nous allons raconter plus en détails pour que vous nous connaissiez mieux. Nous en sommes fiers, de l’appellation GJ de Saint-Avold, frappée d’un sigle GJ en forme de cœur que nous portons sur nos dos et sur nos drapeaux. Nous avons été de tous les combats depuis le 17 novembre, levant les barrières des péages, bloquant la circulation, apportant notre soutien aux grévistes de la région, allant le samedi dans toutes les grandes villes de Lorraine, montant régulièrement à Paris en plusieurs bus pour les grands actes nationaux. Nous avons connu des hauts et des bas. Mais nous sommes toujours là. Nous avons tenu notre cabane jusqu’à fin mai 2020 et puis on nous l’a enlevée. Mais nous sommes toujours sur le rond-point. Et, alors que l’épidémie de corona a révélé encore plus visiblement tout ce contre quoi nous luttions – inégalités sociales criantes, pauvreté, isolement social, autoritarisme du gouvernement, abandon des services publics et sous-financement du système de santé, nous espérons que notre combat sera rejoint par de nombreux autres. Et nous affirmons, encore une fois : « On lâche rien ! »

bastamag.net

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Arthur
Invité
Arthur

comment image?v=1&inline=1

Gilbert
Invité
Gilbert

Ils racontent dans leur livre leurs beuveries et ils ont sûrement oublié de parler des 11 morts sur les ronds points,le racket des automobilistes,les incendies,les pillages, les destructions dans les villes et maintenant ils voudraient que les citoyens français les rejoignent après le chaos, la terreur qu’ils leurs ont fait subir.

Arthur
Invité
Arthur

comment image?cache=0COPPdRej2&ops=scalefit_630_noupscale

CQFD
Invité
CQFD

Après avoir détruits physiquement les petits commerces, les gilets jaunes continuent à soutenir avec ferveur le commerce local
‘ Nous gilets jaunes nos 600 premiers jours…….´ en vente 12€ sur Amazon

driver
Invité
driver

Qui va lire ce torchon ?

clavreul frederic
Membre

Aujourd’hui en tant que gilet jaune en corse je suis fier d’être l’un d’entre eux pour montrer la problématique dans notre pays. Macron le destructeur des acquis sociaux que nos aînés se sont battu pour que nous les aillons maintenant c’est à nous de prendre la relève pour défendre nos droits baffoué par la macronie.

MLGJ
Invité
MLGJ

Véridique, cette épidémie aura forcé le trait des déviances dénoncées par les GJ depuis le début.

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.