Le monde de la culture s’engage. Entretien exclusif avec l’initiateur de « Nous ne sommes pas dupes ! » (Vid?o)

Emmanuel Leduc, cr?ateur du collectif Yellow Submarine et ? l’origine de l’appel des 1400, a accept?, pour nous, de revenir longuement sur « Nous ne sommes pas dupes ! », cette tribune du monde de la culture publi?e dans Lib? le 5 mai 2019.


? lire ou ? regarder, cet entretien aborde tous les sujets sans d?tour : Gilets Jaunes, Emmanuelle B?art, le silence des stars, la macronie, la manipulation m?diatique ou encore les actions ? venir de son collectif.

Ci-dessous la retranscription des principaux passages de cet entretien. Vous pouvez le voir dans son int?gralit? en vid?o.

https://www.facebook.com/346200265976106/posts/392849844644481?sfns=mo

Wolf Wagner : Bonjour Emmanuel Leduc, merci d’avoir accepter cet entretien. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est exactement l’appel des 1400 ?

Emmanuel Leduc : Depuis 6 mois, m?me si certains ne veulent pas l’accepter, on assiste ? un mouvement social que l’on a jamais vu. Il y a eu un r?veil populaire qui a d?pass? tout le monde.
Et on voit bien la r?ponse du gouvernement qui est largement d?pass? et qui ne sait r?pondre que violemment.

Que s’est-il pass? dans la soci?t? civile ? ce moment l? (ndla : aux d?buts du mouvement) ? Dans ce que l’on appelle la soci?t? civile, la vraie. Pas celle que nous vend le gouvernement avec ses d?put?s, mais la v?ritable soci?t? civile. Les gens ont ?t? soit t?tanis?s, soit abasourdis. Et le silence du monde de la culture : les artistes, les penseurs et m?me les philosophes ? On va pas non plus dire que BHL est un philosophe…

W.W. : Et Luc Ferry ? Qui a appel? ? tirer ? balles r?elles sur les Gilets Jaunes, c’est un philosophe ?

E.L. : Il sourit. Oui et Luc Ferry qui appelle ? tirer ? balles r?elles ! On voit que les seuls ? s’exprimer dans « le monde de la pens?e » sont des gens qui appellent ? tuer, ? ?craser un mouvement social. On entend des choses d?lirantes. Et par contre, un silence assourdissant du reste du monde culturel. O? sont les com?diens ? O? sont les ?crivains ? O? sont les r?alisateurs ?

J’ai v?cu ce mouvement d?s le d?part, en regardant les m?dias libres comme Brut. J’ai ?t? compl?tement estomaqu? par la d?termination des Gilets Jaunes. Avec au d?part cette r?volte sur l’essence, c’est pour cela qu’au d?but les « bobos » ne se sont pas sentis concern?s.

Pourtant d?s la premi?re manifestation, on voit qu’il y a quelque chose de diff?rent qui se joue. On voit un combat contre un syst?me qui nous am?ne dans le mur. Les gens qui sont cens?s ?tre un peu des lumi?res dans cette soci?t? ne se rendent pas compte de cela. Comment est-ce possible ?

C’est parce que le gouvernement fait une propagande absolument ignoble en divisant les gens. En manipulant la peur. L’antis?mitisme est r?el, l’homophobie est r?el, mais vouloir r?duire les gilets jaunes et toute contestation d’un syst?me, une demande de justice sociale et de d?mocratie… le r?duire ? : « Attention, il y a 3 homophobes dedans, il y a 2 antis?mites et 3 racistes », c’est du mensonge. C’est stigmatiser ce mouvement.

L’appel des 1400, c’est donc cela. Nous sommes l? pour dire : stop au mensonge ! Stop ? cette manipulation m?diatico-politique ! On voudrait que cet appel apporte un nouveau souffle aux Gilets Jaunes. Parce que les Gilets jaunes, c’est l’impulsion d’un changement. Il se passe quelque chose avec ce mouvement. On ne peut pas dire que : « allez c’est des gens ?nerv?s dans la rue. Et puis c’est des cons ». Qui peut dire ?a aujourd’hui ?

L’appel des 1400, c’est ?a. Ce sont des gens qui se sentent responsables dans cette soci?t?. Il y a des gens c?l?bres et des moins c?l?bres, mais tous ces gens l? sont des gens qui font du th??tre, des gens qui ?crivent, ce sont des gens qui diffusent des paroles.

1400 artistes qui soutiennent les Gilets Jaunes, ce n’est pas rien !

W.W. : Quelle est la gen?se du collectif Yellow Submarine et de cet appel ?

E.L. : On est plusieurs. Je n’aime pas dire cela, mais disons que j’ai impuls? l’id?e au d?part. J’ai t?l?phon? ? des copains il y a quelques mois. ?a a pris du temps. J’ai ?t? catastroph? de me rendre compte que tr?s peu de gens dans mon r?seau, dans mes amis, dans ma famille, postaient des choses sur les Gilets Jaunes. Comme si ces gens-l? vivaient dans une autre dimension.
De l?, j’ai donc t?l?phon? ? mes contacts. Il a fallu d?j? commencer par d?verrouiller la peur des gens de s’exprimer. Vu la stigmatisation, beaucoup refusaient de s’exprimer.

J’ai contact? Christian Pfohl et Delphine Maury qui sont producteurs. Eux ?taient d?j? dans le mouvement depuis le d?part. Christian avait particip? ? plusieurs actes. Puis on s’est r?uni pour essayer de faire signer le plus de gens possible. Jusqu’? des stars. C’est vraiment quelque chose qui est remont? de la base.

W.W. : La presse a tr?s peu relay? votre appel. Le parisien a paraphras? la tribune sans apporter d’explication. Il acquiesce. LCI en a parl? mais en caricaturant le contenu. Il confirme. Plus surprenant, 20 minutes a fait un papier plut?t riche sur la question en comparaison avec les autres.

E.L. : J’?tais extr?mement ?tonn?, comme toi, de voir effectivement que dans 20 minutes, ce qui est normalement un peu « une feuille de chou », oui il y avait un article un peu plus de fond. Et ce qui m’a choqu?, c’est de voir le traitement de cet appel qui n’est pas rien : 1400 personnes qui travaillent dans la culture et qui disent « on soutient les Gilets Jaunes ». Ce n’est pas rien !

Et ?a a ?t? trait? par parfois de mani?re sexiste concernant Emmanuelle B?art dans certains journaux importants. Il y avait du sarcasme. On est pas s?rieux ? Mon p?re ?tait journaliste, je sais ce qu’est le journalisme. C’est un travail de fond. Hier j’ai accept? une interview avec Marianne, quelle que soit leur vision politique, parce qu’ils font un travail de fond sur ce mouvement. Ils vont en manif. Ils vont voir les gens.

Maintenant, je dialogue avec des personnes sur internet. C’est incroyable ! Ce qui est frappant, c’est que ce mouvement a permis ? des gens de se mettre en collectif. De partager des id?es. Et m?me de changer leur id?es. Je pense que des gens qui ?taient racistes il y a 6 mois ne le sont plus.

Alors que les m?dias nous racontent exactement l’inverse ! Les m?dias du pouvoir nous disent « Attention, c’est des populistes ! ». Je pense que c’est l’inverse. Peut-?tre que certains l’?taient il y a 6 mois, mais plus aujourd’hui. Aujourd’hui les gens ont compris que ce n’est pas ?a le probl?me.

C’est l? o? on a un r?le ? jouer. Continuer cet esprit de fraternit? et de collectif. Il ne faut pas oublier que le jeu des pouvoirs lib?raux et des pouvoirs ultra-lib?raux, leur but est de diviser. C’est de s?parer les gens et d’en faire des individualistes. C’est comme cela qu’ils peuvent le mieux faire appliquer leur politique.

Dans le pass?, B?art a d?j? perdu un contrat de plusieurs millions avec Dior

W.W. : En plus des m?dias, la twittosph?re a aussi cibl? Emmanuelle B?art et Juliette Binoche. Leur reprochant principalement l’antinomie qu’il y aurait ? pouvoir jouir d’un syst?me que les Gilets Jaunes condamnent. Qu’avez vous ? r?pondre ? leurs d?tracteurs ?

E.L. : Je ne les connais pas personnellement.
Concernant Emmanuelle B?art, j’ai appris de ses proches, et cela est v?rifiable facilement, qu’il y a quelques ann?es (ndla : en 1996) elle avait milit? pour les sans-papiers de l’?glise Saint-Bernard ? Paris. On se souvient tous de cet ?v?nement. A cette ?poque l?, elle avait un contrat de plusieurs millions avec Dior et elle s’est faite vir?e. ?a raconte tout.

Ce qu’il faut expliquer, c’est qu’Emmanuelle B?art, Juliette Binoche, et peut-?tre d’autres signataires gagnent tr?s bien leur vie. C’est tout ? fait possible, mais est-ce parce que l’on gagne bien sa vie, qu’on ne doit pas ?tre conscient du monde qui nous entoure ? Est-ce parce que l’on gagne bien sa vie, qu’on ne veut pas que les gens vivent bien ? Est-ce parce que l’on gagne bien sa vie, qu’on ne veut pas un monde sans pollution ?

Est-ce que parce que l’on gagne bien sa vie, qu’on a envie de voir des gens qui sont dans la mis?re la plus profonde ?

C’est ?a la vraie r?ponse. Ce sont juste des humanistes. Et le mouvement des Gilets Jaunes, dans son ensemble, c’est quelque chose de tr?s humaniste.

W.W. : Ce qui est rarement notifi? dans les critiques exprim?es ? l’encontre des signataires de cet appel, c’est que dans les 1400, il y a surtout des petites mains. Des Gilets Jaunes de la culture en quelque sorte, non ?

E.L. : Absolument. Je suis content que ce soit toi qui le dises, mais c’est vrai que c’est la r?alit?. ? la base, ceux qui ont lanc? cet appel sont des invisibles.

Dans les signataires, il y a des d?corateurs de cin?ma. Des menuisiers. Des petits artisans. Les machinistes. Ceux qui font du rep?rage. M?me un directeur de casting ne gagne pas des mille et des cents. Il y a des po?tes. Il y a des clowns. Des circassiens. Toutes ces personnes sont effectivement des petites gens et leurs professions sont des m?tiers de la culture.

C’est pour cela que ce sont des Gilets Jaunes. Ils ont les m?mes revendications.

On veut apporter un second souffle. Pour nous ce n’est pas un jeu.

W.W. : C’est dans cette optique que vous avez d?cid? de vous adresser directement aux Gilets Jaunes sur La France en col?re !!! (le groupe facebook d’?ric Drouet), afin de leur expliquer que le monde de la culture n’?tait pas n?cessairement synonyme de hauts revenus ?

E.L. : Exactement ! Si je prends mon exemple, je suis sc?nariste. ?? va j’arrive ? vivre, mais ce que je veux dire, c’est que dans mon statut, j’ai pas de ch?mage, j’ai pas de cong?s pay?s, j’ai pas d’heures suppl?mentaires. Je travaille parfois des mois sans ?tre jamais pay?. Et ?a c’est ma r?alit?.

C’est pour ?a que je suis all? mettre ce post sur La France en col?re !!!.

Pour dire ce qu’on souhaite apporter ? ce mouvement. C’est un second souffle. La rue, elle est l?. Les gens ils tiennent la baraque depuis 6 mois. Ils sont d’un courage exceptionnel ! On a jamais vu ?a. (…) Respect ? ces gens l?.

L?, on veut apporter un souffle nouveau pour aider ces personnes qui se battent dans la rue. On est pas les seuls ? lancer un appel : il y a un appel des chercheurs, il y a un appel des journalistes, il y a un appel des psychanalystes, il y a un appel des ophtalmologues…

Des gens qui pensent. Des gens qui sont pay?s pour r?fl?chir. Tous ces gens l? sont en train dire au gouvernement : « ?a suffit ! Arr?tez ! ?coutez les Gilets Jaunes si vous voulez stopper cette crise. ». C’est le gouvernement qui peut l’arr?ter. En ?coutant les revendications et en ?coutant son peuple. Quand toutes ces personnes font une tribune. Quand le peuple est dans la rue. C’est l’?vidence !

On voit que la macronie, c’est 20% de personnes en France. Et encore… C’est l? o? on peut commencer ? se permettre de parler de d?rives autoritaires. De dictature. M?me 20% de gens qui dirigent pour tous les autres, c’est de la dictature !

W.W. : Vous dites vouloir apporter un second souffle au mouvement, mais avez vous conscience qu’une partie importante des Gilets Jaunes attend certainement de vous que vous lui permettiez de toucher l’opinion ?

E.L. : Parfaitement. On va agir comme lors de la sortie de la tribune. ?a a ?t? une surprise pour tout le monde. Pour les Gilets Jaunes et sans doute pour le gouvernement. On va donc refaire des « coups culturels ». Il va se passer des choses. Je n’ai pas envie de les r?v?ler aujourd’hui. L’effet de surprise sera plus fort. En discutant avec les gens on se rend compte qu’il y a beaucoup d’attente.

Les artistes, ils sont l? pour faire du spectacle, pour faire la surprise. On a jou? le jeu du spectacle. Ils aiment le spectacle, on leur a donn? du spectacle. On va leur en redonner.

Les gens attendent de nous que des personnalit?s qui peuvent diffuser le fasse. C’est ?a que l’on va essayer de faire. Les Gilets Jaunes peuvent se rassurer l?-dessus. Nous on vient s?rieusement. Pour nous ce n’est pas un jeu. Je n’ai qu’une h?te, c’est qu’on r?gle les probl?mes. Moi, ?a me prend du temps sur mon temps de travail sur mon temps personnel, sur mon temps de vie avec mes enfants… et c’est comme ?a pour tous les Gilets Jaunes.

Ce qui est en train de se passer, c’est l’avenir. C’est l’avenir de nos enfants. C’est notre avenir ? tous.
Ce n’est pas que la France, c’est plan?taire. On voit bien qu’il y a des Gilets Jaunes partout dans le monde entier. Des gens ont mis des gilets jaunes, ils ont invent? un concept, c’est : « on est en danger, l’humanit? est en danger. Je prends mon gilet jaune ». Les gens ont envie de le poser leur gilet jaune. C’est ?a que je ressens. Les gens n’ont qu’une envie, c’est de se dire : « ?a y est le travail est fait, donc on pose notre gilet jaune ».

Mais pour qu’on puisse le faire, il faut que l’on continue ? lutter. ? ne pas se laisser endormir, ? ne pas laisser ce… ces… en fait tous les gouvernements du monde sont en train d’?craser les gens. En faire des num?ros. En faire des adresses mail. Ce n’est pas possible !

On va dans le mur ?cologiquement, on le sait. Et pour r?gler ce probl?me, il faut changer le syst?me. Point barre.



Tous les contenus sign?s de mes pseudos : Wolf Wagner (facebook et GJ-mag), CoolCmoi (m?diapart) et Skwalito (twitter) sont libres de droits. Sinon la source est toujours mentionn?e.