Le plus gros groupe de GJ censuré par facebook à cause d’une enquête compromettante ?

En décidant de participer hier soir à un grand mouvement collaboratif de médias alternatifs présents sur facebook (dont Gj-magazine), le plus gros groupe de Gilets Jaunes : La France en colère – carte des rassemblements a-t-il été victime de sa trop grande audience ? Avec plus de 387,000 membres au compteur, ce groupe était de loin celui en capacité de toucher un public large lors de la diffusion d’une enquête sur la manipulation faite autour des chiffres de manifestations de Gilets Jaunes, là où tous les autres médias partenaires de cette multi-diffusion n’excédaient pas les 35.000 followers.

Facebook aurait-il donc volontairement choisi de censurer ce groupe pour éviter la propagation de cette enquête compromettante ? C’est une question qui mérite d’être posée puisque la désactivation du groupe est intervenue 15 minutes après le début de sa diffusion. Une enquête qui dénonçait notamment les malversations et les conflits d’intérêts du ministère de l’intérieur, des médias, dont le Check News du journal Libération, et de la société Occurrence (entreprise de comptage de manifs pour les médias).


Après une méticuleuse vérification, l’administrateur du groupe confirme qu’aucune publication ne peut justifier cette désactivation soudaine. Rien dans ce qui a été publié sur le groupe ne peut l’expliquer. Plusieurs possibilités sont évoquées par Facebook, dont celles de « violences organisées », ‘apologie du crime », de «  violence faites aux animaux », ou de « Fraude et ingérence dans le processus électoral ». Autant dire tout et son contraire.

Une demande d’examen a été envoyé à Facebook, une réponse est à présent attendue par l’équipe du groupe, comme le confirme la fin du message posté sur leur page :
https://www.facebook.com/cartedesrassemblements/photos/a.286316072723651/286315552723703/



L’enquête en question : Guerre des chiffres et grandes illusions
https://www.facebook.com/quidofficiel/videos/348966996065280/

Cette enquête étant donc également diffusée sur plusieurs autres médias, dont MGL France (la page de Lelly Gijabet), qui, en l’absence de la France en colère – Carte des Rassemblements, a du coup assuré plus de la moitié de l’audience finale (les vues sont cumulées sur chaque vidéo, à la différence des partages) : 
https://www.facebook.com/lellygijabetLIVE/videos/352797382348908/

Une seconde vidéo postée de manière indépendante est également disponible ici :
 https://www.facebook.com/ToucheToiMonPote/videos/10221977544968876/

Au final, quelque soit la raison qu’évoquera Facebook, il est indéniable que si le réseau social avait voulu empêcher la propagation de cette enquête, il ne s’y serait pas pris autrement.


Wolf Wagner (auteur de l’enquête)

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bruno Larrayadieu
Membre
Bruno Larrayadieu

Facebook désactive un groupe gilets jaunes mais prend vraiment son temps pour censurer un profil pédophile ou des images terroristes ou le meurtre de quelqu’un filmé en direct.

Pourcent
Invité
Pourcent

Voilà pourquoi la loi Avia est dangereuse, puisque c’est là encore Facebook qui décidera ce qui est haineux ou pas. Évidemment Facebook le fera selon ses propres intérêts et pas au non d’une morale saine et juste pour tout le monde. La censure se fera aléatoirement selon les intérêts de ses grands groupes financiers.

Thibault
Membre
Thibault

Dans la loi du marché on élimine la concurrence

Rodrig,
Invité
Rodrig,

Bien joué, comme ça ses racailles jaunes ne pourront plus organisées leurs actes de vandalisme.

Paul
Invité
Paul

N’importe quoi. Le groupe en question est toujours bien présent.

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.