Le Sénat débat sur le port d’un bracelet électronique pour lutter contre le Covid

Ces outils sont les plus efficaces, mais aussi les plus attentatoires aux libertés – mais une fois de plus, il serait irresponsable de ne pas au moins les envisager, ne serait-ce que pour se convaincre de tout faire en amont pour ne pas en arriver là. De nombreux cas d’usages sont possibles, et notamment :

– le contrôle des déplacements : bracelet électronique pour contrôler le respect de la quarantaine, désactivation du pass pour les transports en commun, détection automatique de la plaque d’immatriculation par les radars, portiques de contrôle dans les magasins, caméras thermiques dans les restaurants, etc. ;

– le contrôle de l’état de santé, via des objets connectés dont l’utilisation serait cette fois-ci obligatoire, et dont les données seraient exploitées à des fins de contrôle ;

– le contrôle des fréquentations, par exemple aller voir un membre vulnérable de sa famille alors que l’on est contagieux ;

– le contrôle des transactions, permettant par exemple d’imposer une amende automatique, de détecter un achat à caractère médical (pouvant suggérer soit une contamination, soit un acte de contrebande en période de pénurie), ou encore la poursuite illégale d’une activité professionnelle (commerce, etc.) en dépit des restrictions.

http://www.senat.fr/rap/r20-673/r20-6738.html#fn37

3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
jo la cedille

encore de l’enfumage à la sauce Q………………… aucun rapport avec le « titre accrocheur » et la vidéo , de plus la vidéo date et elle parle d’israel….. le lien proposé en bas du « commentaire « http://www.senat.fr/rap/r20-673/r20-6738.html#fn37 est un lien vers un rapport général intitulé : Crises sanitaires et outils numériques : répondre avec efficacité pour retrouver nos libertés. Bruno gaccio dégaine trop… Lire la suite »

Hemet Nesingwary

En effet:
http://www.senat.fr/rap/r20-673/r20-673.html
Rapport d’information n° 673 (2020-2021) de Mmes Véronique GUILLOTIN(Groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen)), Christine LAVARDE(Les Républicains)et M. René-Paul SAVARY, (Les Républicains)fait au nom de la délégation sénatoriale à la prospective, déposé le 3 juin 2021