Les différences entre gilets jaunes des ronds-points, des manifs et de Facebook, selon deux études

Depuis un an, le mouvement social a été analysé par de nombreux chercheurs. Voici les conclusions de deux d’entre eux sur le terrain et les réseaux sociaux.

[…]

Le rond-point et la manif, deux usages bien différents

Même au sein des gilets jaunes mobilisés physiquement, il existe des différences. Ainsi, le rond-point était une forme de lutte locale et quotidienne. “On y vient à l’horaire qui convient, en fonction des trajets du quotidien, alors que la manifestation est un rite hebdomadaire”, explique-t-elle.

Comme sur Facebook, les gilets jaunes interrogés sur les ronds-points et dans les rues le samedi étaient nombreux à n’avoir jamais participé à une manifestation auparavant. Et ils étaient également majoritairement apolitiques. Pour autant, sur la politique aussi, il y a des nuances. Et des évolutions.

“Sur les ronds-points, les gilets jaunes étaient apolitiques et quand ils s’exprimaient, très à gauche ou très à droite”, note Magali Della Sudda. “En manifestations, s’il y a toujours une majorité apolitique, ceux qui ont une opinion sont très majoritairement à gauche”.

La droite évincée du mouvement

Sur Facebook aussi, les gilets jaunes sont clairement plus apolitiques que la population française en moyenne. “55% des gilets jaunes sur les groupes Facebook ne se retrouvent pas dans les catégories gauche/droite, contre 30% de la population générale”, explique Frédéric Gonthier.

Et pour ceux affirmant se retrouver dans un mouvement politique, il y a plutôt une sous-représentation de la droite et du centre, une représentation égale d’extrême droite et de gauche, ainsi qu’une surreprésentation d’extrême gauche. Pas exactement le même profil donc.

Plus étonnant: ce rapport a évolué sur le terrain, note Magali Della Sudda. “Au fur et à mesure du mouvement, les personnes qui avaient une sensibilité plus à droite sont parties, ont été évincées ou bien ne se sont plus senties à leur place”. C’était surtout le cas dans les manifestations, mais aussi sur les ronds-points. “Parfois, il y avait deux ronds-points occupés, avec des sensibilités politiques très différentes”, se rappelle la chercheuse

[…]

huffingtonpost.fr

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gaulois
Invité
Gaulois

Étant donné que les Gilets Jaunes ont été classés « Terroristes », fichier S, leur permettant ainsi d’appliquer leurs attaques, répression et mutilations diverses gratuites.
La marche hebdomadaire n’est plus du tout répertoriée comme simple manifestation par ce gouvernement mais, bel et bien, comme un acte de terrorisme, avec tout ce dont il en découle. Gros HÉLAS.

So
Membre
So

Mouvement très politisé, apartisan mais très politique, chaque mot a un sens!

Titi03
Membre
Titi03

Ils feraient mieux d’étudier les cahiers de doléances

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.