« Les gendarmes ont-il le droit de fouiller nos sacs de courses? » : Castane répond à vos questions

Les ministres de la Santé et de l’Intérieur ont répondu aux interrogations des internautes dans « Vous avez la parole » sur France 2 jeudi soir.

[…]

Christophe Castaner a également répondu à trois questions. « Les gendarmes ont-ils le droit de fouiller nos sacs de courses et décider de ce qui est (ou non) de ‘première nécessité », demande @Profdepp. « S’ils ont le sentiment que la personne les bluffe un peu, ruse, ils ont la possibilité de poursuivre les investigations. (…) Mais nos gendarmes, nos policiers ne cherchent pas à embêter les gens, ils cherchent à les protéger », répond le ministre de l’Intérieur

francetvinfo.fr

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bruno Larrayadieu
Membre
Bruno Larrayadieu

A part quelques infimes produits,ils n’y a rien qui ne soient pas de première nécessité que l’ont puissent acheter actuellement!

Michel Erque
Membre
Michel Erque

Les fouilles des sacs et des coffres de voitures ne dérangera que les personnes qui ne veulent pas respecter les consignes.

Christophe Montagne
Membre
Christophe Montagne

J’achèterais ce que je veux et quand veux . Ses ni plus ni mois du flicage .

Pernambucano
Membre
Pernambucano

On nous incite à faire des tas de manipulations diverses (gants, désinfectants, lavage strict des mains 15 fois par jour, etc…) et eux ils peuvent venir tripatouiller nos aliments avec leurs sales pattes, dont on ne sait même pas où elles sont passées auparavant. « drôle » de façon de vouloir nous protéger.

Michel Erque
Membre
Michel Erque

Vers la fin de GJ magazine et des grands débiles jaunes. IH IH IH.

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.