Les violences policières en hausse

A protester wearing a Yellow Vest (Gilet Jaune) receives first aid after he was injured by a rubber ball shot by a non-lethal hand-held weapon (LBD40) during an anti-government demonstration called by the Yellow Vest (Gilets jaunes) movement in Bordeaux, southwestern France, on January 12, 2019. - France braced for a fresh round of "yellow vest" protests on January 12, 2019 across the country with the authorities vowing zero tolerance for violence after weekly scenes of rioting and vandalism in Paris and other cities over the past two months. (Photo by MEHDI FEDOUACH / AFP)

La police des polices a publié son bilan annuel des infractions des forces de l’ordre. Une publication qui a fait réagir.

En un an, l’IGPN, la police des polices, a mené plus de 23% d’enquêtes en plus. Plus de la moitié de celles-ci visent des violences volontaires commises par les forces de l’ordre, en hausse de 41%. C’est la faute aux nombreuses manifestations qui ont parfois dégénéré, dont celles du mouvement des « gilets jaunes ». Depuis novembre 2018, l’IGPN a dû gérer 399 dossiers de « gilets jaunes« , dont 130 affaires concernaient des blessures graves. Seulement une douzaine de policiers devrait faire l’objet de poursuites judiciaires lorsque ces enquêtes seront terminées.

francetvinfo.fr

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Arcane1
Invité
Arcane1
Bruno Larrayadieu
Membre
Bruno Larrayadieu

Le manque de crédibilité de l’igpn donne l’impression que trop d’enquêtes n’avance pas ou sont classé sans suite meme si c castaner a dit qu’il voudrait plus d’indépendance.

Bruno Larrayadieu
Membre
Bruno Larrayadieu

le manque de crédibilité de l’igpn donne l’impression que trop d’enquêtes n’avancent pas ou sont classé sans suite,même si c.castaner a dit qu’il voudrait plus d’indépendance.

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.