Marche de la colère : Témoignage d’un CRS en colère

Rythme harassant, heures supplémentaires non payées, agressions… Les policiers manifestent mercredi 2 octobre pour dénoncer leurs conditions de travail. Jessy Castane, CRS depuis vingt ans, témoigne.

[…]

Maintenant, tout est bon pour casser du flic », s’indigne-t-il. « Lors des manifestations des ‘gilets jaunes’, on était au cœur de l’enfer. On entendait ‘visez leur tête, faut viser leur tête’« .

« Mais tu n’as pas envie de changer de boulot ? »

Il a été très touché par une insulte en particulier, entendue lors des manifestations : « Suicidez-vous ». « On était vraiment au cœur des problèmes des collègues qui se suicidaient », avance-t-il. Pour lui, les « gilets jaunes » ont entrainé de vraies tensions familiales. « C’est beaucoup de moments loupés. Une fois ma femme m’a dit ‘mais tu n’as pas envie de changer de boulot ? Tu trouves ça marrant de recevoir des pierres, de se faire insulter tous les jours ?’”, confie-t-il encore.

francetvinfo.fr

34 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Muriel

Tu n as pas envie de changer de boulot? Tu trouves ça marrant de gazer matraquer mutiler des jeunes des vieux des femmes des handicapés qui demandent juste de mieux vivre???

Le Petit prince

MENTEUR : les GJ n’ont jamais dit « suicidez vous » MAIS « rejoignez-nous au lieu de vous suicidez » (cela a été prouvé par des vidéos) Il ferait mieux d’écouter sa femme et de changer de métier. Sa femme a juste quand même oublié de lui demander « ça te fait plaisir de matraquer, de gazer des personnes ? » Faire une manif : super… Lire la suite »

Beurk

Moi je te propose de venir 1 mois avec moi dans le bâtiment après on en reparle

NANOU

Il faudrait être objectif un peu. Oui le métier est harassant mais dire que vous êtes insultés sans reconnaître que vous poussez à la violence est injuste. La police a été créée pour diviser les groupes sociaux et protéger l’état.

Titi

En choisissant CRS il savait bien qu’il allait jouer de sa matraque, il aime ça faire le dur, dans la police il n’y a pas que CRS, les options sont multiples, pourquoi pas gardien de la paix,, motard, la loi travail rend possible la démission aussi , on traverse la rue et voilà ! Non ? Un vent d’indignation de… Lire la suite »

cram

marche de la colère ??? plutôt marche de la peur de la mise en examen pour violences policières

Will

Si ils ne sont pas capables de voir leurs parts de responsabilités quant aux tensions grandissantes….ils préfèrent défendre un système politique pourri jusqu’à la moelle ….

martel

N y aurait il pas une erreur dans l ecriture de son nom je croyait avoir entendu le C R S castagne

cram

curieusement je vois pas de note négative ce matin ???? ils tous la marche la queue entre les jambes? c’est bien la preuve qu’ils ne sont pas sur gj magazine a nous faire chier avec leurs commentaires insultants

Pascal Debrabander

Je me moque totalement des états d’âme des policiers dans le contexte actuel où ils frappent avec hargne sur les manifestants gilets jaunes quels qu’ils soient, même les plus pacifiques.