Nouvelle Lettre Anonyme aux Gilets Jaunes

Comme je suis heureux de vous écrire à nouveau. Cela fait la troisième
lettre que je vous adresse, cher(e)s Gilets Jaunes.

Mes amis. N’oubliez pas qu’avant d’être Gilets Jaunes vous êtes les
frères et soeurs de vos semblables qui peuple notre monde.
Un monde pris au piège par un système qui aujourd’hui ne veut plus
votre bien, mais je veux que vous sachiez quelque chose.

Pour construire un monde, il faut des idées, des projets, des
ambitions. Il fût un temps où l’homme rêvait d’un monde technologique,
un monde moderne, nouveau. Des hommes ont imaginé(e)s ce nouveau
monde. Ils avaient des projets, et vous avez soutenus ces ambitions.

Le monde dans lequel nous vivons a été créé par vos idées, votre
vision du futur et vous avez contribués à nourrir cette idée, cette
vision du monde. L’être humain a largement accepté ce qu’il nomme
l’évolution. Et ce qu’il vit désormais, c’est la pensée qu’il avait
autrefois de son futur.

Aujourd’hui, ce que vous vivez, c’est l’expérience de votre monde.
Vous en remarquez les limites, les dangers, l’éloignement de ce qui
est naturel et donc conçu pour votre équilibre. Vous remarquez par
l’éloignement de la nature et de ses bienfaits, l’importance de son
rôle dans votre équilibre et celui de votre société.

Vous remarquez par l’éloignement de vos frères et soeurs, par vos
nouvelles règles de distanciation sociale, l’importance de la
communauté, de la relation, des échanges, d’être proche de vos frères
et soeurs, tant humains qu’animaux.

Il fût un tant où l’homme savait communiquer avec le règne animal. Il
était aimé et respecté. Aujourd’hui, tout ce peuple craint l’homme.
L’animal ne sait plus comprendre son langage. Un jour il te parle avec
douceur et amour. Et le lendemain il a oublié qui tu es. Il ne sait
même plus lui-même qui il est.
Comment la nature pourrait encore faire confiance à pareille créature
si versatile ?

Votre mouvement est beau. Vous vous êtes levés contre l’injustice,
pour l’amour de la liberté.
Mais oui, l’homme a des droits. N’oubliez jamais que vous avez le
droit de faire ce que vous voulez. Car vous êtes libres de vos pensées
et de vos actions. Ne laissez personne penser à votre place où agir à
votre place. Accepter cela, c’est vendre son âme.

Cela fait longtemps que vous savez ces choses, mais il est bon de se
souvenir et de se le rappeler encore. Car vous devez suivre un fil
conducteur.
Gilets Jaunes, vous êtes trop éparpillés. Vous défendez trop de
causes. Et vous vous divisez dès les premiers désaccords avec l’autre.
Vous devez vous unir derrière un projet clair et précis. Celui de
défendre la liberté de décider vos vies. Et cela suffit. Tout le reste
découle de cette seule ambition.

Vous devez vous unir.
Concentrez-vous sur ce qui vous rassemble. Cessez de faire les enfants
car vous n’êtes pas des enfants. Aucun enfant n’aurait construit ce
monde. La force de vos gouvernements c’est qu’ils sont unis dans leurs
idées. Et se concentrent sur ce qui les unissent. C’est ainsi que même
des gouvernements mondiaux qui ne s’aiment pas tellement peuvent quand
même travailler ensemble.

Vous devez apprendre à travailler ensemble. N’agissez pas dans la rue
s’il y a des divisions car ce que vous devez faire comme agissement
dans ce cas précis c’est d’abord de résoudre ces divisions. Et lorsque
vous aurez réussis à travailler ensemble vous pourrez marcher
ensemble, et vous serez forts.

Gilets Jaunes. Votre mission c’est de rassembler. Vous n’avez rien
fait de mieux que de rassembler. Grâce à vous des personnes qui ne
marchaient pas ensemble ont appris à le faire. Continuez de convaincre
les différents corps de métiers à cheminer ensemble.
Vous devez vous unir.

Votre mission n’est pas de convaincre, c’est de rassembler. De
rassembler sur ce qui vous unit, à savoir décider pour vos vies.
Car une vraie démocratie ce n’est pas de penser tous pareils, cela
n’existe pas. Une vraie démocratie c’est permettre un cadre qui offre
à chacun la possibilité de défendre ses idées et d’échanger avec ses
frères et soeurs dans le respect de chacun. C’est une fois que la
démocratie est en place que nous pouvons dessiner un monde meilleur
sur ce qui nous rassemble.

Le problème c’est qu’aujourd’hui vous ne dessinez plus votre monde
mais un groupe de personnes le dessine à votre place.
Ils le font car vous avez accepté de laisser d’autres personnes penser
pour vous. En leur donnant les pleins pouvoirs vous dessinez aussi
votre monde mais ce n’est pas vous qui tenez le crayon. Vous, vous
avez juste dessiner votre masque sur votre bouche. Celui que vous
acceptez de porter car vous avez accepté que d’autres pensent pour
vous.

Ô mes frères. Mes soeurs du peuple de la Terre. Vous valez tellement
mieux que ce que nous faisons. Ne vous lassez jamais.
Vous ne devez pas vous habituer de vos manifestations. Lorsque vous
êtes tous ensemble vous devez avoir un objectif. Un projet.
En rentrant chez vous alors que vous n’aviez pas à le faire tant de
fois, vous avez perdus tant de forces. Vous avez perdus ces forces car
vous devez ensuite tout reprendre à zéro. Et vous avez l’impression de
vous épuiser inutilement mais c’est exactement ce qui se passe.

Vous voulez vous rassembler pour vous montrer mais une fois que vous
êtes ensemble que vous êtes visibles et sur toutes les chaînes de
télévision, vous finissez par rentrer chez vous. Et là, ils rigolent.

Vous auriez pu rester sur Paris tant de fois. Vous auriez fini par
vous faire voir.
Le monde aurait vraiment pu voir Paris s’habiller d’un jaune symbole
de liberté, comme l’est notre soleil, symbole de vie.
Ce n’est pas anodin cette couleur. C’est le camp de la lumière que
vous défendez et bien des fois vos musiques diffusées lors de
certaines manifestations dégagent un son bien trop sombre pour espérer
attirer quelconque élévation. N’avez vous donc jamais remarqué le
nombre de manifestations qui se sont terminées parce qu’un individu
isolé diffusait soudainement de la musique inaudible ? Comme si elle
finissait par endormir la foule ? Voyez comme tout compte et comme
tout est à prendre en compte pour réussir. En revanche certaines
fanfares ont bien plus de réussites pour éveiller votre élan. Ne
laissez jamais une musique endormir votre foule. Car vous ne savez pas
ce que fait cet homme là et qui l’a amené. Lui-même ne le sait parfois
pas.

Gilets Jaunes. Prenez soin de vous. Vous ne partez pas en guerre, vous
montrez simplement la voie juste. Mais soyez crédible totalement.
Vous ne pouvez pas défendre la nature si demain vous allez nuire à vos
corps par quelconque substance nocive. Je ne vous fais pas la morale
mais soyez l’humain parfait, nouveau et ambitieux. Prenez soin de vous
et prenez soin de la Terre. Un homme fort c’est quelqu’un en accord
tant dans ses pensées et paroles que dans ses actions.

Ne tombez pas dans les étiquettes qui voudraient faire croire qu’aimer
la Terre c’est être un écologiste. Il n’y a rien de plus absurde que
ce mot.
La Terre c’est ce qui vous porte, ce qui vous offre son air pour
respirer et ce qui vous nourrit. La Terre c’est ce que vous êtes car
vous en faites parti. Défendre la Terre c’est se défendre soi-même.
Cesser cette confusion dans votre conscience. Vous devez avancer
maintenant.

Il est bien évident que vous devez luttez contre l’électricité
intensive et les ondes électromagnétiques. Car c’est avant tout par la
technologie qu’ils vous tiennent en esclavage. Ne l’oubliez pas. C’est
l’arme première.
Prenez le temps de vous ressourcer dans vos forêts et vos paysages
naturels pour reprendre des forces et être plus efficaces. Prenez de
la hauteur.

Cessez la confusion dans vos esprits. Vous ne pouvez pas défendre la
lumière et en même temps l’obscurité.
Il n’est pas bisounours d’aimer votre Terre, d’aimer vos frères et
soeurs, d’aimer les autres créatures du monde car demain il ne restera
rien si vous ne vous soulevez pas maintenant. C’est contre tout ce qui
nuit au vivant que vous devez lutter, car être en santé c’est
simplement retrouver l’état naturel des choses.

Vos musiques aussi agissent sur vous. Veillez à prendre soin de
sélectionner les musiques qui ne vous conditionnent pas dans un monde
contre lequel vous luttez et qui veut vous attraper. Le choix de vos
films et habitudes est aussi important.

Lutter n’est pas le meilleur mot, car ce n’est pas vraiment une lutte,
mais une prise de décision. Vous décidez de dire non et c’est terminé.
Il n’y a personne contre qui lutter puisque personne n’est votre
maître.
Très calmement, vous pouvez être 100 000 sur Paris et vous gagnerez
calmement, car vous aurez la masse. Mais pour cela, vous devez
rassembler.

Gilets Jaunes. Prenez bien conscience que vous ne gagnerez pas de la
manière dont vous le pensez. Car aujourd’hui il n’y a plus vraiment de
nations séparés, mais c’est un système global et mondial que vous
rejetez.
La victoire sera là lorsque le monde aura changé et jamais avant. Car
vous êtes un seul corps, vous et moi et l’ensemble des hommes.
En revanche, vous pouvez rassembler et montrer la voie. Et peut-être
alors que nous pourrons réussir.

Mais vous savez, il y a un secret plus grand. La plus grande
révolution n’est pas extérieure mais bien intérieure. C’est en vous
que vous devez faire une r-évolution pour devenir plus humain. Plus
grands et plus beaux.
Et ça mes amis, c’est une sacrée révolution.

– Votre frère qui vous aime »

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ahmed
Invité
ahmed

comment image

ahmed
Invité
ahmed

comment image

Gilbert
Invité
Gilbert

Le parc Astérix affiche complet ce lundi et après ils se plaindront que les hôpitaux sont débordé.

ahmed
Invité
ahmed

comment image

Ahmed
Invité
Ahmed

comment image

CQFD
Invité
CQFD

Les gilets jaunes c’est comme les mouches à merde, difficile de les différencier.
Alors pourquoi envoyer une lettre anonyme ?

cat
Invité
cat

😂😂😂Cul cul la pralinette et black block même combat ???
ça dépend donc des jours et des humeurs! !!!

CQFD
Invité
CQFD

Alléluia !

Gilbert
Invité
Gilbert

Une POURRITURE de GJ ou un Communiste très courageux,qui se cache .POURQUOI ? ? ?

Olivier
Invité
Olivier

Texte affligeant de niaiserie, de bêtise, de mièvrerie, mais qui va plaire aux gilets jaunes, il ne leur en faut pas beaucoup. On dirait la prose d’un collégien qui n’a pas encore mué, qui n’est pas encore très construit. 🤣🤣🤣🤣🤣😂😂😂😂😂

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.