« On ne me fera pas taire » : réagit Odile Maurin, égérie des gilets jaunes

Odile Maurin a été condamnée à deux mois de prison avec sursis et à l’interdiction de manifester pendant un an en Haute-Garonne pour des faits de « violences » sur des policiers lors d’une manifestation de gilets jaunes. Mais la militante toulousaine en fauteuil entend continuer de se battre.

« J’ai honte de mon pays et de sa justice », réagit ce samedi la militante toulousaine Odile Maurin, présidente de l’association Handi-Social et mascotte locale des gilets jaunes.

La veille, la manifestante en fauteuil bien connue pour ses actions surprises a été condamnée à deux mois de prison avec sursis et à l’interdiction de manifester pendant un an en Haute-Garonne pour des faits de « violences volontaires » sur des policiers lors d’une manifestation du mouvement social le 30 mars dernier.

france3-regions.francetvinfo.fr

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Oliver
Invité
Oliver

Bravo madame je vous soutiens a 100%

Thibault
Membre
Thibault

Quant je penses que les impôts que je payent sert désormais à inculper des personnes qui manifestent pour un mieux vivre ou mettre en prison des SDF et à terroriser la population ….Je suis EXTRÊMEMENT EN COLÈRE contre CE GOUVERNEMENT HONTE à ces RADINS et ÉGOÏSTES

Selira
Invité
Selira

Pauvre Odile ! J’en reviens pas que ce gouvernement a réussi à condamner une personne en fauteuil roulant qui a juste bloqué un camion ! Les violences ont étés faites par les policiers vidéos a l’appui ! Il ont attrapés sa manette de fauteuil pour la faire dégager de la route et n’ont pas su contrôlés le fauteuil électrique résultat… Lire la suite »

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.