« On ne me fera pas taire » : réagit Odile Maurin, égérie des gilets jaunes

Odile Maurin a été condamnée à deux mois de prison avec sursis et à l’interdiction de manifester pendant un an en Haute-Garonne pour des faits de « violences » sur des policiers lors d’une manifestation de gilets jaunes. Mais la militante toulousaine en fauteuil entend continuer de se battre.

« J’ai honte de mon pays et de sa justice », réagit ce samedi la militante toulousaine Odile Maurin, présidente de l’association Handi-Social et mascotte locale des gilets jaunes.

La veille, la manifestante en fauteuil bien connue pour ses actions surprises a été condamnée à deux mois de prison avec sursis et à l’interdiction de manifester pendant un an en Haute-Garonne pour des faits de « violences volontaires » sur des policiers lors d’une manifestation du mouvement social le 30 mars dernier.

france3-regions.francetvinfo.fr

3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Oliver

Bravo madame je vous soutiens a 100%

Athée

Quant je penses que les impôts que je payent sert désormais à inculper des personnes qui manifestent pour un mieux vivre ou mettre en prison des SDF et à terroriser la population ….Je suis EXTRÊMEMENT EN COLÈRE contre CE GOUVERNEMENT HONTE à ces RADINS et ÉGOÏSTES

Selira

Pauvre Odile ! J’en reviens pas que ce gouvernement a réussi à condamner une personne en fauteuil roulant qui a juste bloqué un camion ! Les violences ont étés faites par les policiers vidéos a l’appui ! Il ont attrapés sa manette de fauteuil pour la faire dégager de la route et n’ont pas su contrôlés le fauteuil électrique résultat… Lire la suite »