Police : toujours pas d’alternative à la clé d’étranglement

INFO LA CROIX – Le directeur de la police nationale avait annoncé en juin l’abandon progressif de la technique d’interpellation controversée, dite de la clé d’étranglement. Le groupe de travail qui devait avancer des solutions de remplacement avant le 1er septembre n’a finalement pas encore rendu de conclusion, faute de consensus.

La fin de la clé d’étranglement se fait attendre. Le 15 juin dernier, le directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux, annonçait pourtant la création d’un groupe de travail qui devait fournir « avant le 1erseptembre » ses conclusions. Son rôle : trouver une « technique de substitution » à cette méthode controversée, qui consiste à exercer une pression sur le cou d’une personne pour le maîtriser et l’interpeller.

la-croix.com

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Fred Satya
Membre

Non idéalistes gj vont résoudre la délinquance avec une petite tape sur la joue et un « attention hein ! Que je ne t’y reprenne pas ! »

Bruno Larrayadieu
Invité
Bruno Larrayadieu

Si a nouveau on leurs interdisaient de pratiquer la clé d’étranglement en risquant d’asphixier ou de briser la trachée de quelqu’un(comme pour remi le livreur),ils serait foutus et pourraient nous refaire la tournée des rassemblements.

Lechat
Invité
Lechat

De toutes les manières nos dirigeants officieusement ne souhaitent qu’une chose donner aux forces de police, tel James Bond, le droit de tuer !

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.