Policier et Gilet jaune, le capitaine Nicolas Cinquini assume après sa condamnation

Le capitaine de police Nicolas Cinquini, condamné pour outrage après son interpellation pendant l’acte 45 à Paris, doit bientôt être révoqué

Le capitaine de police Nicolas Cinquiniattend sans inquiétude sa révocation. « La police ne me manquera pas », confie cet officier de 54 ans qui ne se reconnaît plus dans l’institution actuelle qu’il juge « trop militarisée ». Pour autant, il estime sa sanction « disproportionnée » au regard de ses trente-et-un ans de service et ses différents passages dans des unités d’élite : brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres, direction de la Sécurité du territoire, Direction centrale des renseignements généraux

leparisien.fr

20 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Geotrouvetoux

Pas de manif aujourd’hui ? Même une petite ?!

Bruno Larrayadieu

Révoqué! Alors qu’il y en a d’autres qui commettent des délits plus graves et qui sont soit mutés ou même promus.(mais j’oubliais le plus souvent contre des ciyoyens)

Will

On ne veut que des bons petits toutous dans la police….bien dociles….pas une tête qui dépassent.. ..
Ils préfèrent de loin un bon flic qui se suicide , mais surtout qui ne dénonce pas les dérives internes……..

Lehn

Les traitres ont s’en débarrassent.