GJ Mag est une revue de presse d’actualité que les internautes commentent afin de faire émerger des avis …

GJ Magazine, c’est entre 8.000 et 20.000 visiteurs uniques par jour, plus de 500.000 pages vues chaque mois pour un budget de fonctionnement autofinancé (par les dons des internautes) d’environ 500 euros par mois.

Vous pouvez nous aider en cliquant ici si vous soutenez l’information libre.

GJ Magazine, ce sont surtout 2 administrateurs, une dizaine de collaborateurs réguliers et une centaine de contributeurs qui, en dépit de leur travail, de leurs familles ou de leurs problèmes, consacrent plusieurs heures chaque jour à faire vivre le site. Sans aucune contrepartie matérielle.

• GJ Magazine est essentiellement une revue de presse

Dans leur immense majorité, les articles postés sur le site sont tirés de la presse nationale ou régionale, de journaux étrangers, de magazines ayant pignon sur rue, de télévisions officielles etc. Nous postons des articles de toutes tendances. La sélection ne se fait pas sur des critères idéologiques mais thématiques et nous fonctionnons sur un principe simple d’accumulation. Nos choix sont certes orientés mais nous exprimons rarement nos opinions personnelles.

Le caractère factuel de cette revue de presse et son principe même, le fait que nous ayons progressivement délaissé le ton pamphlétaire si couramment utilisé dans les médias dits d’opinion, notre politique ouverte et tolérante en matière de commentaires, le fait que nous limitions au maximum l’expression de nos opinions propres, troublent nombre de lecteurs et d’observateurs. Les suppositions et les fantasmes les plus délirants vont bon train…

• Ligne éditoriale

GJ Magazine.com ne produit pas — ou peu — d’analyse de «fond» et ne prend pas parti pour un courant politique ou pour un autre. Un fait qui nous a été reproché. Pourtant, en tant que responsable du blog, je ne souhaite pas que cela change. D’une part parce qu’il existe autant de tendances politiques que de membres au sein de notre équipe, d’autre part parce que notre rôle n’est pas de promouvoir une ligne politique particulière ou de proposer un « prêt-à -penser ».

Le principal objectif du site est :

  • d’extraire de l’actualité les informations qui relèvent des Gilets Jaunes.
  • d’alerter sur la politique du gouvernement en créant une revue de presse cohérente.
  • de favoriser la prise de conscience par le simple exposé – et parfois le décryptage – de ces informations souvent noyées dans la masse.

Libre ensuite à chacun de se forger ses propres opinions, qu’il soit gilet jaune ou non, qu’il soit de droite ou de gauche, croyant ou non, sioniste, anti-sioniste, démocrate, républicain, royaliste, nationaliste, révolutionnaire, humaniste, Black Blocs, européiste…

• Une erreur fréquente : assimiler GJ Magazine à ses commentateurs

GJ Magazine est ouvert à tous. Paradoxalement, pour un site réputé anti-Macron, nos pages accueillent des individus de tous horizons, de toutes origines et de toutes opinions. Les commentaires ne sont quasi jamais censurés et engagent uniquement leurs auteurs.

Ce qui distingue notre site, c’est le refus frontal du « politiquement correct » en vigueur, un terme qui ne désigne rien d’autre — selon nous — qu’un terrorisme intellectuel et idéologique de première grandeur.

• GJ Magazine, un site communautaire

GJ Magazine est aujourd’hui le plus gros site communautaire en France sur les gilets jaunes. Il fonctionne selon une logique pyramidale.

A la base de notre succès, notre lectorat. Entre 8.000 et 20.000 visiteurs uniques par jour visitent quotidiennement le site, démontrant ainsi que le traitement médiatique autour des gilets jaunes est déficient. Il relève davantage de la propagande que de l’information.

Grâce à nos lecteurs, des liens pointant vers le site sont repris quotidiennement sur la plupart des réseaux sociaux et forum de discussions. Ils contribuent à la progression de notre lectorat.

Viennent ensuite les commentateurs. Plusieurs centaines de personnes laissent chaque jour près de 1500 commentaires. La ligne éditoriale de GJ Magazine est de ne pas commenter ses articles, ou le moins possible, afin de garantir la neutralité et la crédibilité de notre propos. Certains de nos articles sont d’ailleurs repris tels quels par des sites Anti-GJ ou des comptes Twitter influents.

Les commentateurs interprètent les informations que nous leur fournissons et leur donnent du sens. Les avis sont souvent tranchés, conflictuels, et peuvent permettre au lecteur indécis de se forger une opinion sur un sujet donné.

Les commentateurs et les lecteurs réguliers nous fournissent l’essentiel du « matériau brut » du site. Par mail ou par voie de commentaires, ils déposent régulièrement une quantité importante d’information et de liens pointant vers les sites les plus divers.

Troisième niveau, nos contributeurs directs (une quinzaine environ). Ils alimentent le site en articles. Les sources quotidiennes ne manquent pas. Entre 15 et 20 articles, images, documents et vidéos sont postés chaque jour. A l’exception des tribunes libres, tous les articles sont impérativement sourcés et le lien est systématiquement indiqué.

Depuis l’avènement d’Internet, le nombre d’articles et de dépêches est devenu si important qu’il est impossible à une personne seule de prendre connaissance de toutes les informations diffusées au cours d’une journée. GJ Magazine s’est donné pour mission de filtrer et de sélectionner les informations les plus pertinentes pour les GJ.

Les administrateurs du site sont au nombre de deux. Ils relisent, corrigent et valident les articles proposés par les contributeurs directs, modèrent les dérapages des commentateurs, maintiennent le site à jour, y ajoutent des fonctionnalités. Leur rôle est à la fois éditorial et technique.