Reconnaissance faciale : le gouvernement souhaite faire une expérimentation dans la vidéosurveillance

Le secrétaire d’Etat Cédric O attend des retours quant à « la performance réelle » de ces technologies d’intelligence artificielle. La Cnil et des députés espéraient que « des lignes rouges » soient tracées avant toute expérimentation de ces dispositifs à risque pour les libertés publiques.

Contre « les projections irrationnelles » des uns et des autres, Cédric O et le gouvernement ont décidé de sauter le pas. Sur le sujet très polémique de l’utilisation de la reconnaissance faciale à des fins de vidéosurveillance, le secrétaire d’Etat au numérique vient de faire part, dans une interview au « Parisien » , du souhait du gouvernement « d’ouvrir une phase d’expérimentation, de six mois à un an, sous la supervision de la société civile et des

lesechos.fr

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gege58
Membre
Gege58

On peut accepter le progrès et en faire bon usage….mais on peut pas accepter de laisser ce genre d’outils dans des mains mal intentionnées…. Car la connerie de certains qui vendent leur âme pour du fric….et il y en a pleins… ( du style toute cette rem….jeune. Dynamique mais facile à endoctriner pour satisfaire le maître) sont prêts désormais à… Lire la suite »

Manip
Invité
Manip

Reconnaissance faciale : les gj ne craignent absolument rien, ils ont tous la même gueule de con !

Ghislain Boullay
Invité
Ghislain Boullay

Ça ne passera jamais, il va y avoir des plaintes à tout va. Nous avons bien le droit sur notre téléphone de refuser d’être pisté, dans les entreprises nous devons signer une autorisation de surveillance. La reconnaissance faciale nous appartient, nous ne signons rien alors Niet..

Will
Membre
Will

Qu’ils aillent se faire foutre , je ne serais jamais un robot…..que cela leur déplaise…..

Pablo
Invité
Pablo

Plus en plus notre liberté et entraver on pourra plus circulé librement ( dictature technologique pour servir le pouvoir )

Pernambucano
Membre
Pernambucano

On a quand même l’avantage de reconnaître leurs sales gueules sans se faire aider par un ordinateur.

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.