Rentrée de Macron : un parfum de révolution dans l’air

[…]

Concernant le Président, les avis apparaissent peut-être un peu moins irréels puisque son côté semble partagé par de nombreux citoyens, et ce quelle que soit leur origine. Les tirs sur les Gilets jaunes, la propension à en découdre avec de simples distributeurs de tracts, les faibles résultats en matière d’arrestation des casseurs n’ayant rien à voir avec le mouvement, l’affaire Benalla… tout cela sont des faits qui ont été relatés par les médias malgré la retenue qui les caractérise en général et qui ont visiblement marqué les esprits.

À l’inverse, le poids des quelques mesures symboliques prises par le Président a considérablement biaisé la perception de sa personnalité sur le plan purement politique. Le fait d’avoir supprimé l’ISF est très sévèrement jugé, tout comme la privatisation des ADP, de la FDJ et de Engie. Ces décisions sont interprétées comme la preuve irréfutable de son « ultra-libéralisme ». Ceci, ajouté aux violences contre les Gilets jaunes, a mécaniquement contribué à lui affubler l’image d’un « facho ultra libéral de droite ».

[…]

Nul ne sait dans quelle proportion exacte de la population ces équations sont profondément ancrées. Mais elles semblent tellement répandues qu’il paraît désormais plus que probable que la rentrée sera tout autant chaotique que la première partie de l’année. Il y a comme un parfum de révolution dans l’air…

contrepoints.org

4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Persigant

Croire en lui ce serait s’ignorer soit même faut juste qu’il soit destitué et passer à du neuf vive le R I C.

Strohl Christine

Si même contrepoints le dit !!!

Beurk

La révolution macron ignore les français pourquoi pas assez de blabla