S’estimant « pers?cut? », Maxime Nicolle menace de quitter la France

Dans une vid?o publi?e mardi soir, cette figure des gilets jaunes d?clare vouloir demander « l’asile constitutionnel » dans un pays avec lequel la France n’aurait pas d’accord d’extradition.

Maxime Nicolle, l’un des leaders des gilets jaunes a publi? une vid?o mardi soir dans laquelle il menace de quitter la France, s’il « n’y a aucune avanc?e concr?te financi?re envers le peuple ». Il laisse deux semaines au gouvernement pour faire des choses pour « toutes les personnes qui sont dans la merde. »

Figure populaire depuis le d?but de la mobilisation, Maxime Nicolle s’est notamment fait connaitre par ses lives sur sa page Facebook « Fly rider infos blocage ». C’est donc sur son canal traditionnel qu’il a lanc? sa menace:

« Si durant les deux semaines, il n’y a aucune avanc?e concr?te financi?re envers le peuple qui souffre, (…) toutes les personnes qui sont dans la merde dans ce pays, alors qu’ils essayent de s’en sortir. S’il y a encore des bless?s, des ?borgn?s. Si vous ne faites pas ?a, je pars de ce pays, je fais une demande d’asile constitutionnel et je me battrais ? l’ext?rieur, contre vous jusqu’? ce que j’en cr?ve », a-t-il lanc?.

Un asile constitutionnel bien incertain

Dans sa vid?o intitul?e « refus ric, mensonges d’?tat, lois liberticides et ultimatum pacifique », le gilet jaune envisage de faire une demande d’asile constitutionnel en accord avec la Convention de Gen?ve.

Ce texte de 1951 relatif au statut des r?fugi?s pr?voit qu’une personne « craignant avec raison d’?tre pers?cut?e du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalit?, de son appartenance ? un certain groupe social ou de ses opinions politiques » peut demander la protection d’un pays tiers.

Maxime Nicolle pr?tend actuellement subir une pers?cution « psychologique, financi?re et polici?re », ajoutant mettre « sa vie de c?t? pour l’int?r?t collectif ».

Le leader des gilets jaunes s’?tait pourtant r?cemment oppos? au pacte de Marrakech, notamment en partageant une p?tition qui stipulait que cette accord obligeait la France ? « accueillir 480 millions de migrants ».

Critique de la loi dite « anticasseurs »

Toujours dans sa vid?o, Maxime Nicolle assure qu’? cause de la loi anticasseur, les forces de l’ordre pourront « le mettre en prison ». Il entend donc fuir dans un pays avec lequel la France n’a pas d’accord d’extradition.

Apr?s r??criture de la commission des Lois, l’interdiction administrative de manifester a ?t? maintenue dans le texte. Mais il est actuellement discut? ? l’Assembl?e nationale afin de d?limiter le p?rim?tre de cette interdiction, notamment concernant la dur?e de la mesure.

Actuellement, Maxime Nicolle n’est pas poursuivi par la justice fran?aise. Celui qui se pr?sente comme un « opposant politique » n’a pas non plus ?t? condamn? ? une peine de prison. Il n’y a donc aucune raison que l’?tat fran?ais demande son extradition, s’il d?cide de partir ? l’?tranger.

Source : S’estimant « pers?cut? », Maxime Nicolle menace de quitter la France