Sondage : les Français ont plus peur du chômage que du coronavirus

Les résultats d’une étude Ifop pour le cabinet de conseil stratégique No Com, que nous dévoilons, montrent que les Français redoutent désormais plus l’impact économique du Covid-19 que l’épidémie elle-même.

Le déconfinement a modifié le rapport des Français aux deux crises en cours, celle de l’épidémie de coronavirus et celle de la crise économique qui en découle. La crainte de cette dernière (+20 points) l’emporte désormais sur les inquiétudes sanitaires, selon les résultats d’une étude Ifop pour le cabinet de conseil No Com, que nous dévoilons en exclusivité.

leparisien.fr

SOUTENIR GJ MAG
DON EN BITCOIN
bc1qjrd7yt90ahsp4zrulfe7wrmmsu055axvc7avz6
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Gery Lemaire

C’est normal, car comme disait ma grand-mère, il n’y a pas eu plus de pandémie que de beurre à la cuisine. Le chômage, par contre, il est bel et bien là et il n’est pas prêt de diminuer.

Pernambucano

si leur métier est si « pénible », s’ils ne supportent plus d’être détestés, qu’ils démissionnent, qu’ils désertent, au lieu de pleurnicher.

Pernambucano

CONSEILS DE PRÉVENTION COURANTS Ensemble, luttons contre la propagation du COVID-19 Écoutez les consignes de votre gouvernement et restez chez vous Gardez vos distances les uns des autres Lavez-vous les mains régulièrement et désinfectez les surfaces touchées fréquemment chez vous Ne vous touchez pas les yeux, le nez ou la bouche Toussez et éternuez dans le creux du coude ou… Lire la suite »

Pernambucano

C’est normal, car comme disait ma grand-mère, il n’y a pas eu plus de pandémie que de beurre à la cuisine. Le chômage, par contre, il est bel et bien là et il n’est pas prêt de diminuer.

Pernambucano

CONSEILS DE PRÉVENTION COURANTS Ensemble, luttons contre la propagation du COVID-19 Écoutez les consignes de votre gouvernement et restez chez vous Gardez vos distances les uns des autres Lavez-vous les mains régulièrement et désinfectez les surfaces touchées fréquemment chez vous Ne vous touchez pas les yeux, le nez ou la bouche Toussez et éternuez dans le creux du coude ou… Lire la suite »

Pernambucano

C’est normal, car comme disait ma grand-mère, il n’y a pas eu plus de pandémie que de beurre à la cuisine. Le chômage, par contre, il est bel et bien là et il n’est pas prêt de diminuer.