Thomas Misrachi (BFMTV) :  » La probl?matique des Gilets jaunes, ce n’est pas nouveau pour nous »

Le journaliste de 7 jours BFM Thomas Misrachi pr?sente ce lundi 13 mai ? 20h30 sur BFMTV La France dans les yeux, un long-format en mode reportage incarn?, dans lequel il sillonne des territoires d?laiss?s du pays. Il nous en raconte les coulisses.

La casquette BFMTV a-t-elle ?t? facile ? porter au cours de cette immersion ? Dans une s?quence, on vous voit pris ? partie par un groupe de Gilets jaunes…

On s’est pos?s la question avant de partir. Comment sera-t-on re?u ? Pourra-t-on tourner dans de bonnes conditions ? A Revin, dans les Ardennes, on s’est fait coincer dans un barrage filtrant par un groupe de Gilets jaunes. Je suis sorti de la voiture, je leur ai parl?, j’ai r?pondu ? leurs questions. Il ne faut jamais oublier d’expliquer notre travail aux gens. Au d?but, le ton ?tait un peu agressif. Ca s’est bien pass?.

Que pensez-vous des critiques dont votre cha?ne a ?t? la cible, cet hiver ?

J’ai beaucoup entendu cette critique selon laquelle on ne s’int?resserait pas assez ? la France profonde. Je la trouve un peu injuste. Dans 7 jours BFM et Grand angle, on parle depuis plusieurs ann?es des probl?matiques soulev?es par les Gilets jaunes, sur la vie de Fran?ais. Pour nous, ce n’est pas nouveau. Peut-?tre que les gens le voient moins… Je comprends. BFMTV n’est pas une cha?ne de documentaires, c’est une cha?ne d’info. Les gens viennent chez nous pour avoir du hard news, sans forc?ment conna?tre tous ses formats. Mais le reportage fonctionne bien ?galement.

GJ Mag est une revue de presse sourc?e: programme-tv.net lire en int?gralit?.

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Jean-Louis Desplanques
Membre
Jean-Louis Desplanques

Je m’en fout, je ne regarde plus cette cha?ne

Les points de vue exprimés sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à GJM.