Un gilet jaune livre sa version des faits sur les violences polici?res du 5 janvier ? Toulon

Apr?s l’ouverture d’une information judiciaire pour violences volontaires par personne d?positaire de l’autorit? publique, Fabien Attard, l’un des trois gilets jaunes interpell?s ? Toulon le 5 janvier 2019 revient sur les lieux et livre sa version des faits.

Rue Gimelli, trois hommes font l’objet d’une interpellation muscl?e. Parmi eux, Fabien et Laurent Attard. Les deux fr?res seront mis en examen pour outrage, r?bellion et violences volontaires sur personne d?positaire de l’autorit? publique, et plac?s sous contr?le judiciaire.

Mais les deux fr?res contestent la version officielle. D?s le d?part, ils nient avoir ?t? en possession de tessons de bouteille, et donc d’avoir eu un comportement mena?ant.

Plus de six mois apr?s les faits, Laurent Attard revient sur les lieux. Il raconte l’interpellation, la violence dont il estime avec ?t? victime avec son fr?re de la part du commandant Didier Andrieux qui m?ne l’op?ration.

Mon fr?re Laurent ?tait l?. Il est arriv?, il n’a pas cherch? ? comprendre, il l’a projet? sur la voiture. J’ai ?t? projet? avec lui. Et l?, ?a a ?t? une d?ferlante de coups.

Laurent Attard met en cause la proc?dure men?e par les services de police lors de sa garde ? vue :

Quand on vous lit le proc?s verbal et qu’il n’y a rien qui correspond ? ce qui s’est pass?, croyez-moi, l?, c’est dur.

france3-regions.francetvinfo.fr

2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Michelle17

OUI iii la vid?o prise ? ce moment l? montr? bien que c’est me commandant qui vient vers vous et vous frappe.
De plus , tjrs sur la vid?o on voit que vous n’avez rien dans les mains.
Cette vid?o je l’ai regard?e en boucle, comme bcp de personnes.

Pourcent

En France il faut ne rien avoir sur soi, pas de couleurs et surtout pas du jaune , baisser les yeux et savoir courir…des bandes d trolls (tounant leur all?gance envers les plus fort et riches) organis? font la loi et la justice dans la rue, avec les railleries des gobelins (moutons excusant les actes des trolls ) et le… Lire la suite »