Un « stage de pauvret? obligatoire pour les ?lus » propos? dans le cadre du grand d?bat

Les personnes les plus vuln?rables dans la soci?t? ont fait part lundi de leurs propositions dans le cadre du grand d?bat.

GRAND D?BAT – Les personnes en situation de fragilit?, victimes d’un handicap ou pr?caires, ont propos? lundi 11 mars « un stage de pauvret? obligatoire pour les ?lus et les hauts fonctionnaires et travailleurs sociaux », parmi une vingtaine de propositions ? verser au grand d?bat.

Une dizaine de d?l?gations repr?sentant les plus vuln?rables dans la soci?t? ont ?labor? ces propositions lors de d?bats en r?gion et d’une journ?e de restitution lundi au Conseil ?conomique, social et environnemental (Cese). Parmi les propositions, un RSA d?s 18 ans et la revalorisation des minimas sociaux, la fin du nomadisme d’h?tel en h?tel pour les familles pauvres, des accueils de jour pour les sans-abris 7 jours sur 7 toute l’ann?e ou encore la gratuit? des transports en commun pour les m?nages les plus modestes.

« Les minima sociaux ne suffisent pas pour vivre dignement. Nous demandons que les ?lus effectuent des stages de pauvret? pour qu’ils prennent v?ritablement conscience de la vie sans argent », a martel? l’un des d?l?gu?s, Ferdinand, raconte Lib?ration.

Des dizaines de consultations locales ont ?t? men?es dans toute la France par Emma?s Solidarit?, des antennes locales du service civique, APF France handicap, le Samu social de Paris, l’Arm?e du Salut ? Marseille et Mulhouse notamment.

L’avis du Cese rendu mardi

Fran?ois, de la r?sidence William Booth de l’Arm?e du Salut ? Marseille, Nadine, de l’association APF France Handicap, Gamal du Samu social de Paris et plusieurs dizaines d’autres ont fait ?tat de leurs constats et de leurs solutions devant le ministre charg? de la Ville et du Logement Julien Denormandie et la secr?taire d’?tat aupr?s de la ministre de la Sant? Christelle Dubos.

L’environnement n’a pas ?t? oubli?. « Tout le monde veut du bio, manger mieux est un enjeu de sant? publique », a soulign? Gamal. Bernadette, venue de Bretagne, a r?clam? « la fin du glyphosate tout de suite », parce que « la sant? de nos enfants c’est maintenant ».

Plusieurs d?l?gu?s ont appel? les ministres ? « faire appliquer les textes », qu’il s’agisse de la part des logements sociaux dans les villes ou de l’accessibilit? pour les handicap?s. Julien Denormandie a promis « non pas que tout sera repris mais que tout sera ?tudi? avec pr?cision ». En pr?alable, les participants avaient not? qu’on les sollicitait toujours pour des t?moignages, mais rarement pour leur expertise, une mise en garde pour la suite du grand d?bat.

Le Cese doit rendre mardi son avis pour le grand d?bat, « Fractures et transitions: r?concilier la France », bas? sur une assembl?e constitutionnelle avec des citoyens tir?s au sort associ?s aux travaux.

Source : Un « stage de pauvret? obligatoire pour les ?lus » propos? dans le cadre du grand d?bat

ENVIE D'AIDER LES GILETS JAUNES ?
Vous pouvez soutenir les Gilets Jaunes en faisant un petit don sur Tipeee afin d'améliorer nos organismes de communication et d'action ...
Je fais un petit don en cliquant ici

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone