Une Gilet Jaune en garde à vue pour « injure au président de la République »

Cette professeure parisienne, militante syndicale et « gilet jaune », a été interpellée samedi et placée en garde à vue avec son conjoint. Le motif : avoir brandi une pancarte où il était écrit « Castaner, le Goebbels de Macron ». Le parquet doit statuer sur son cas.

« Une mesure d’intimidation et de répression »

Quant au motif « d’injure au président de la République », que les policiers auraient fait valoir, selon les syndicats et les témoins interrogés par franceinfo, « il figurait bien dans la loi de 1881, mais il a été abrogé en 2013 », relève l’avocat. 

L’enseignant et militant syndical François Guedj y voit davantage « une mesure d’intimidation et de répression ». « Ma collègue est très connue comme militante syndicale et, depuis des semaines, comme militante ‘gilet jaune' », souligne-t-il. L’intersyndicale parisienne critique, elle aussi, ces « arrestations arbitraires » et « tentatives d’intimidation » visant les enseignants qui s’opposent à la réforme de l’Education nationale, alors que d’autres fonctionnaires ont fait l’objet récemment de convocations, voire de sanctions, de la part de leur hiérarchie.

GJ Mag est une revue de presse sourcée: francetvinfo.fr lire en intégralité.

Une Gilet Jaune en garde à vue pour « injure au président de la République »
4.7 (93.33%) Votes 3


Restez informé avec notre application gratuite !

2
Commenter cette info

avatar
Photos et Images
 
 
 
Audio et Videos
 
 
 
Autres Fichiers
 
 
 
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
VercorsGérard Vansteene Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gérard Vansteene
Membre
GJ Actif
Score GJ:98
Gérard Vansteene

En quoi serait ce une insulte ?

Vercors
Invité
Vercors

Ben quoi???…On n’a vraiment plus le droit de s’exprimer sous le règne de Sire Macron Jupiter