Une procureur va à l’encontre des policiers pour défendre un gilet Jaune

Un motard Gilet jaune, jugé pour des violences sur des policiers lors d’une manifestation en avril, a été relaxé mardi par le tribunal de Lyon, où il est plutôt apparu comme la victime d’une interpellation musclée.

« Il y a trop de faiblesses dans ce dossier »

Le policier, qui portait une caméra ce jour-là, a assuré à la barre avoir vu le prévenu porter des coups, ce qui a conduit à son interpellation, jugée « propre », même si le motard a tenté d’échapper aux menottes une fois plaqué au sol, selon lui.

Pour Me Bohé, la vidéo montre des « coups de boxeur » administrés par le mis en cause. Mais la procureure n’est pas de cet avis : « Franchement, je l’ai regardée dix fois, je ne le vois pas porter de coups […] Il y a trop de faiblesses dans ce dossier ».

https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/quand-la-relaxe-d-un-gilet-jaune-met-mal-des-accusations-policieres-6361733

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite!

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone

plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Defrançois Viviane
Membre
Defrançois Viviane

La justice se reveillerait- elle ? Les soporifiques du dictateur ne feraient -ils plus effets ? ILSRAIT TEMPS !!!!

Françoise Olivier
Membre
Françoise Olivier

ENFIN !!!!!…….
????????????????????????????????????????????????????????????

Jean-Louis Desplanques
Membre
Jean-Louis Desplanques

Vive les motards GJ de Lyon ! A bas les baqueux !